La pâte à modeler la terre

Publié le 5 Avril 2015

Plissée,
Ondulée,
Délicatement ourlée,
Ciselée,
Gravelée
Est la couverture d’argile
De la terre.

Chaude,
Douce,
Parfois surprenante,
Vibrante,
Emotive et caressante
Est sa voix
Gonflée d’épices traversées
Et de miel parfumé.

Manipulable,
Imputrescible,
Volubile
Et fragile
Est le manteau de la planète.

Sur lui tu t’arrêtes ton cœur aux abois
Ta main puise dans sa matière première
Ressort
Rouge de confusion,
Son utérus de mère vibre avec passion.

Encourageante,
Facétieuse,
Mystérieuse,
Émouvante
Est la pâte qui tout doucement enrobe
Cette terre-orange délicate et forte
Sensuelle et parfois cruelle
Qui nous emporte dans ses strates
Et dans sa matrice nous fait vibrer,
Complices.

Carole Radureau (04/04/2015)

http://Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

La pâte à modeler la terre

image « Argilite - argile verte - argile rouge- Bassin de Lodève10 » par Pinpin — Travail personnel. Sous licence CC BY 2.5 via Wikimedia Commons -

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bien belle hommage à cette terre dont nous sommes, il est aussi ta poésie pour se laisser ainsi sensuellement modeler
C
Merci Dominique, je suis une fille de la terre c'est pour ça
A
Tu me fais penser à ceci, que tu connais:
"La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas".....
Très beau poème, merci Caro
C
La terre-orange est devenue un symbole de ma poésie, elle est le pendant de la lune-opale. Mais parfois, je ne sais pourquoi, la terre -orange devient la terre-citron......faut suivre.
Tu vois c'est encore le minéral qui m'inspire. Je m'y sens bien c'est pour ça.