Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia

Publié le 12 Avril 2015

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia

« Payunia volcano » par Fer2000. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Payunia_volcano.JPG#/media/File:Payunia_volcano.JPG

**

La réserve La Payunia (ou Payun, ou Payen) est une zone argentine de 450.000 hectares située dans le département de Malargüe dans le sud de la province de Mendoza qui a été classée « aire protégée » en 1988. Le parc est crée en 1982, on y accède par la route nationale 40 en longeant la cordillère des Andes du nord au sud , de la Bolivie jusqu’au fin font de la Patagonie.

Cette réserve a été créée pour préserver les étendues de lave gigantesques qui révèlent un bel exemple de l’écosystème patagonique dans la province.

C’est en effet l’une des plus importantes aires volcaniques de la planète avec plus de 800 cônes différents de par leur taille, leur forme, leur âge et leur structure et dont le plus important est le volcan Payun Matru.

On peut y trouver des coulées basaltiques, des champs pyroclastiques de plusieurs couleurs le tout composant un paysage lunaire aux caractéristiques désertiques.

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia

image bombe volcanique

**

C’est une zone d’une étrange beauté qui donne l’impression d’apercevoir la planète à son commencement.

Entre le Payun Matru et le Rio Grande, la lave fragmentée a formé des zones de sable noir, les Pampas negras.

Le terrain est parsemé de « bombes volcaniques » qui sont en fait des blocs de lave tombés à l’état liquide et en se refroidissant ont pris de drôles de formes.

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia
La flore et la faune

C’est une zone de transition entre le Cuyo, les Andes et la Patagonie, la flore est représentée par des buissons, des pâturages secs, des espèces de montagnes et de Patagonie.

Colimalil – adesmia pinifolia

image "Adesmia pinifolia habitat" av Franz Xaver - Eget arbete. Licensierad under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia

Schinus molle

image « Arequipa - Canyon del Colca 122 Schinus molle 2 » par Charles Gadbois — Travail personnel. Sous licence CC BY 3.0 via Wikimedia Commons -

L’animal le plus présent est le guanaco qui atteint le chiffre impressionnant de plus de 11.000 individus.

On recense 70 espèces de vertébrés, 37 ont pu être réellement observés.

De la petite grenouille ranita de cuatro ojos (grenouille à 4 yeux) au condor et puma, on trouve aussi :Lézard phymaturus flagellifer,

Aigle (buse aguia)

Urubu à tête rouge

Oedicmène du Pérou

Chinchilla

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia

Bothrops yarara ñuata (dangereux)

«Bothrops alternatus in Brazil b» de Bothrops_alternatus_in_Brazil.jpg: Cláudio Timmderivative work: Arjuno3 (talk) - Bothrops_alternatus_in_Brazil.jpg. Disponible bajo la licencia CC BY-SA 2.0 vía Wikimedia Commons - Arjuno3

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia

Nandou de darwin (choique petiso)

Image « Pterocnemia pennata qtl1 » par Quartl — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia

Moqueur plombé (calandrine de patagonie)

image « Flickr - Dario Sanches - SABIÁ-DO-CAMPO (Mimus Saturninus) (5) » par Dario Sanches from São Paulo, Brasil — SABIÁ-DO-CAMPO (Mimus Saturninus). Sous licence CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons -Boing-boing

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia

Renard gris d’Argentine

image « Zorrito Chile » par claudio ruiz from Santiago, Chile — P1050370. Sous licence CC BY-SA 2.0 via Wikimedia CommonsRec79 -

Argentine : Le volcan Payun Matru et la réserve provinciale La Payunia
Le volcan PAYUN MATRU

Situé dans la réserve provinciale de la Payunia, une aire protégée en compagnie des volcanas Payun et Santa Maria dans un paysage qui est fantastique.

C’est un volcan rouge, c’est-à-dire un volcan effusif qui émet des laves souvent basaltiques de couleur rouge-orangé.

Altitude : 3680 mètres

Son cône est aplati, sa base très étendue, il possède un énorme cratère de 8 kilomètres de diamètre et d’une superficie de 50 km2.

C’est un volcan géant âgé d’environ 300.000 ans ce qui fait de lui un jouvenceau. Si, si, d’après !

On ne connaît pas la date de sa dernière activité éruptive et il est considéré comme éteint.

Au sommet se trouve un petit lac alimenté par des précipitations dans le cratère.

Les coulées de lave émises par le Payun Matru seraient les plus grandes de la planète.

Pourtant, dans les éruptions effusives, la lave liquide s’écoule rapidement et refroidit se solidifiant en s’enveloppant d’une croûte froide qui arrête sa progression. Mais dans le cas du Payun Matru, les scientifiques sont septiques car les laves qui se sont écoulées sur un terrain presque plat ne se sont pas refroidies pendant le trajet pourtant long.

Ce qui nous permet d’obtenir ses traces d’activité qui font le bonheur des touristes.

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #PACHAMAMA, #Les volcans, #Argentine

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Magnifique milieu naturel, le PAYUN MATRU me fait penser au Pelado mexicain, altitude voisine, que j'ai grimpé à plusieurs reprises, milieu naturel également magnifique
l'intérêt des volcans, c'est que sauf très haute altitude, plus de 5000 m, ils ne sont pas trop durs à gravir pour des non alpinistes
C
Tu dois certainement avoir raison, tu as l'expérience du terrain et j'ai retrouvé ceci au sujet du Pelado :

http://www.francaisamex.com/2013/05/07/le-pelado-la-haute-montagne-a-portee-des-randonneurs/