Pleurs de sirènes*

Publié le 16 Mars 2015

Pleurs de sirènes*

image « John William Waterhouse - Mermaid ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons Dcoetzee

« Est-il vrai que l’ambre contient
Les pleurs versés par les sirènes ? »

Pablo Neruda (Le livre des questions)

..Un être humain, tout simplement…..

 

Dans une coupe de marron chaud

Dans un cœur de nacre et d’ivoire

Dans une écuelle sans bords ébréchés

Dans un cœur tout simplement tissé

J’ai recueilli un à un

Les pleurs des sirènes

Un soir d’été

Quand sur la mer d’huile et de vinaigre

Se dressaient des vagues par milliers.

Tombant un à un

Dans mon escarcelle

Figés d’un seul coup par l’alchimie

D’ambre profond ils étincellent

De tout leur éclat de miel jauni.

Dans un bol de copal

De bois et de pierre d’entre deux

Je conserve comme un trésor minéral

Les larmes de velours et papier

Des sirènes sacrifiées sur l’autel de la mer,

Un soir d’été.

 

Carole Radureau (23/02/2015)

 

Pleurs de sirènes*

Perle d’ambre

Aide à lutter contre les sentiments d’abandon, apaise les angoisses et aide à comprendre les conflits émotionnels.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
très beaux ces pleurs de sirène, belle illustration montrant que la sirène est plus femme que poisson
je suis un peu déconcerté par la présentation de la page, avec des titres entre le texte principal et les commentaires
C
Les œuvres sur les sirènes sont toujours fort belles. C'est vrai que ce n'est pas une réussite leur histoire de police.
C'est peut-être un espion caché qui sait, quand la lettre retombe, bling, oncle s....avait jeté un œil sur le contenu !!
Je blague mais peut-être pas tant que ça....
A
Très beau, des mots tout en délicatesse...
Surprise: je pensais à un petit Bougereau que tu affectionnes particulièrement pour l'illustration, mais non. Un peintre que je découvre.
Merci Caro
C
Bonsoir Almanito,

Je n'ai pas du tout pensé à Bouguereau, j'ai la tête ailleurs et surtout je travaille beaucoup plus avec des images libres de droit ce qui censure pas mal les choses.
Je le trouve pas mal ce poème, j'ai eu de bons moments le mois dernier, à présent, ça change encore de style.
C'est une poésie caméléon que la mienne.
Bises et merci de tes visites (aujourd'hui j'ai eu un imprévu jardinage , transplantation d'urgence d'une dizaine de rosiers, heureusement que j'ai un mari qui creuse comme un sanglier parce que moi, je suis aux pâquerettes.)
Caro