L'écho des palmiers : Le baobab africain

Publié le 10 Mars 2015

L'écho des palmiers : Le baobab africain

image « Adansonia digitata » par © Hans Hillewaert /. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - Lycaon

***

Son nom latin : adansonia digitata

Sa famille : bombacacées

Arbre africain à caudex, un renflement de la partie basse du tronc ou des racines qui permet de stocker l'eau sous forme de sucs pour faire face aux périodes de sécheresse.

Le baobab fait partie des plantes à caudex dites pachycaules avec un tronc très épis (pachy) en forme de bouteille.

C'est un arbre sacré pour de nombreux peuples, un arbre à palabres également qui jouit d'attentions particulières en Afrique tropicale ou c'est un arbre typique et l'emblème de la Guinée. Il apparaît dans de nombreux mythes fondateurs de villages et villes, il est le fruit de maintes légendes.

Le nom vient de l'arabe "buhibab", fruit à nombreuses graines.

L'écho des palmiers : Le baobab africain

image « Air de répartitions Adansonia digitata » par KLEIN Benjamin — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons - Lepetitcoinbotanique

******

Son aire de répartition est la savane arborée sèche avec des acacias, des tamariniers et des albizias.

On le trouve du Sahel au Sénégal jusqu'au Transvaal ainsi qu'à Madagascar.

Il est peu exigent sur la qualité du sol et s'acclimate sur une large gamme de zones climatiques en préférant toutefois des sols calcaires et bien drainés ainsi que des zones de précipitations annuelles comprises entre 200 et 800 mm, une saison humide de 2 à 6 mois avec des températures annuelles de 20 à 30°c.

L'écho des palmiers : Le baobab africain

Description

- Tronc : ventru à l'allure particulière d'où son nom parfois d'arbre bouteille. Il est très massif et peut atteindre parfois 25 mètres de haut, 12 mètres de circonférence et 5 à 7 mètres de diamètre

**

image « Adansonia digitata 01 by Line1 » par Liné1 — Picture taken with my Panasonic TZ3. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

L'écho des palmiers : Le baobab africain

- Au sommet : une couronne de branches irrégulières dépourvues de feuilles 9 mois sur 12. On peut penser qu'il est un arbre renversé ou un "arbre à l'envers" et on croirait en effet qu'il a été replanté ainsi la tête en bas.

**

image « Baobab (4879325095) » par Ton Rulkens from Mozambique — baobabUploaded by Jacopo Werther. Sous licence CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons -

L'écho des palmiers : Le baobab africain

image« Adansonia digitata fibres MS 8227 » parMarco Schmidt — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

*****

- Ecorce : elle est fibreuse, grise et lisse, elle a le pouvoir de se régénérer.

L'écho des palmiers : Le baobab africain

- Bois : mou et spongieux, peu pratique pour les constructions et de mauvais qualité pour faire du charbon de bois.

**

image « Adansonia digitata MS 8218 » par Marco Schmidt [1] — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

L'écho des palmiers : Le baobab africain

- Fleurs : elles sont blanches et pendantes, d'un diamètre de 15 cm, suspendues autour d'un long pédoncule. La floraison à lieu les deux premiers mois de la saison des pluies. Les fleurs éclosent la nuit et fanent au matin. Quand elles s'ouvrent, le calice et la corolle libèrent 2000 étamines en plumeau avec dans le centre le style recourbé du pistil. Le parfum est puissant et attire les chauves-souris (les mâles de roussette paillée africaine, roussette d'Egypte et épomophore de Wahlberg) qui profitent de l'abondant nectar et servent de pollinisateurs de l'espèce.

**

image « Adansonia digitata (1) » par Ton Rulkens from Mozambique — Adansonia digitata flowerUploaded by uleli. Sous licence CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons -

L'écho des palmiers : Le baobab africain

- Fruit : c'est le fameux "pain de singe", de forme oblongue d'un diamètre de 100 mm et de 30 cm de long entouré d'une coque dure et ligneuse. Il contient des graines enrobées d'une pulpe déshydratée.

****

image « Adansonia digitata graines MHNT » par Roger Culos — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - Ercé

L'écho des palmiers : Le baobab africain

image « Baobab bag » parJackyR — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

****

La croissance est très lente et des spécimens atteignent parfois l'âge de 2000 ans. Il est difficile de déterminer leur âge réel car les baobabs ne produisent pas de cernes à cause de la sécheresse.

Utilisations

Le pain de singe

Les fruits comestibles, au goût acidulé plait aux hommes comme aux singes d'où son nom.

Il est riche en vitamines B1 et Ca, deux fois plus riche en calcium que le lait.

Les graines grillées sont nourrissantes et peuvent être un succédané au café. On extrait des graines une huile alimentaire. la pulpe des fruits frais ou séchés avec de l'au donne une boisson rafraîchissante nommée le bouye ou jus de bouye.

Le fruit à présent est autorisé à la vante en Europe depuis 2008.

Au Mali, les enfants consomment parfois les graines comme des bonbons, la pulpe est acidulée.

En Tanzanie, les graines sont consommées sous forme de friandises, les mbuyu.

Au Mali (pays dogon), le fruit séché est transformé en maracas, percé de trous et décoré au fer rouge.

Les graines servent à faire du savon et des engrais car elles contiennent des phosphates.

La sève entre dans la composition du papier.

La fibre et l'écorce servent à fabriquer des sacs, des paniers, des cordes et cordages.

Les feuilles servent de fourrage pour la bétail à la saison sèche ainsi que le tourteau qui est extrait de l'huile pour alimenter le bétail.

Les racines et les jeunes pousses

Elles se consomment comme des asperges, ou comme des épinards.

Les feuilles séchées en poudre entrent dans la composition de sauces et de soupes.

Les coques de fruits vides servent d'assiettes, de galets pour la pêche, de colliers.

Les troncs creux peuvent devenir des abris, des greniers, des réservoirs d'eau, des étables.

Ils servaient autrefois de tombes aux griots.

Au Zimbabwe, la cavité creusée sert de salle d'attente des autobus. Elle peut servir également de prison, d'église ou d'abri pour les familles nombreuses.

L'écho des palmiers : Le baobab africain

image « LaloSenegal » par Manuele Zunelli — Flickr [1]. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons - Ji-Elle

**

Les racines servent de teinture rouge.

Les feuilles bouillies contiennent des protéines et des minéraux (fer, calcium, phosphore, zinc, potassiums, magnésium).

Au Sénégal, le lalo est une boisson à base de poudre de feuilles séchées.

Utilisations en médecine traditionnelle

- Pulpe séchée des fruits ou des feuilles (jus de bouye) : contre les diarrhées, comme astringent, fébrifuge, contre le paludisme.

- Feuilles : décoctions et tisanes médicinales contre le paludisme. Les feuilles séchées sont anti diarrhéiques, diurétiques, antiasthmatiques, toniques, antirachitiques, antiparasitaires, elles sont riches en provitamine A.

- Ecorce : fébrifuge, mucilage.

Les graines ont un pouvoir galactogène et sont un contrepoison du strophantus.

L'huile en massage soulage les douleurs musculaires, pour le traitement des plaies, des affections cutanées comme l'eczéma et le psoriasis. Elle nourrit les peaux sèches et prévient l'apparition des rides. Elle a des propriétés émollientes et adoucissantes. Sur les cheveux elle est aussi utile car elle leur rend brillant et souplesse, elle renforce également les ongles cassants.

**

A venir plus tard un article sur les baobabs de Madagascar

source : wikipédia

image ci-dessous « Giraffe in tanzania » par Brocken Inaglory. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - MGA73bot2

L'écho des palmiers : Le baobab africain

Rédigé par caroleone

Publié dans #L'écho des palmiers, #Les arbres, #Savoirs des peuples 1ers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Toujours très complets, tes documents! C'est la première fois que je vois une fleur de cet arbre "magique"!
C
Ah! tu vois comme il faut une belle fleur pour donner ce fruit exceptionnel qu'est le pain de singe.

Ça sent bon de plus, j'aimerais sentir son parfum....je suis sûr que cela reste gravé à jamais dans la mémoire olfactive.

Je vais faire un autre article sur les baobabs de Madagascar car certains sont menacés.

Merci de ta visite. Tu as vu que j'ai étoffé ma catégorie de "L'écho des palmiers".
C
Ah! tu vois comme il faut une belle fleur pour donner ce fruit exceptionnel qu'est le pain de singe.
Ça sent bon de plus, j'aimerais sentir son parfum....je suis sûr que cela reste gravé à jamais dans la mémoire olfactive.
Je vais faire un autre article sur les baobabs de Madagascar car certains sont menacés.
Merci de ta visite. Tu as vu que j'ai étoffé ma catégorie de "L'écho des palmiers".