Ayotzinapa, une vie derrière chaque nom : Antonio Santana Maestro

Publié le 22 Mars 2015

Ayotzinapa, une vie derrière chaque nom : Antonio Santana Maestro

Regardez-moi
Souvenez-vous du nom qui fut le mien
Il fut choisit par mes parents
Il est digne et simple
Comme le pain chaud qui sort du four.

*****
Míreme
Acuérdese del nombre que fue el mío
Él fue escoge por mis padres
Es digno y simple
Así como el pan caliente que sale del horno.



Carole Radureau (19/02/2015)

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Ayotzinapa

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article