Mon renard

Publié le 25 Février 2015

Mon renard, pose ta tête sur mon cœur et admire avec moi le ciel rempli du lait de l’espérance et des nuages en sucre du renouveau. L’étoile du romarin file son miel au rouet d’une branche d’acacia qui fleurit un jour sans pluie. La lune aux rameaux d’olivier allonge sur la garrigue de nos vies la baguette du sourcier qui, sans repos cherche une réponse à l’eau trouble des questions.
Mon sein pour toi sera un oreiller de douces chimères puisant dans l’atmosphère des perles de brumes confites aux larmes du temps qui jamais ne se remit d’avoir, un jour permit qu’elles s’écoulent.
Mon renard, je place en toi le doux propos de soie et d’opale qui dans la sève d’un arbre toujours vert est capable de dessiner la clé ambrée de l’humanité.

Carole Radureau (23/02/2015)

Mon renard

Librement (et maladroitement inspiré par le poème de René Char, Ma renarde, dans les feuillets d'Hypnos.

image « Renardneige » par Carly lesser —http://www.flickr.com/photos/wiredwitch/5398611421/. Sous licence CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons - r Ben23

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Maladroitement? J'ai pas vu et j'aime beaucoup ce poème en prose, tout en douceur et en espérance.
Merci Caro.
C
Reprendre ne serait-ce qu'une idée de René Char, c'est tellement ardu.....mais j'ai fais ça à ma façon parce que c'est un texte qui m'a toujours parlé et touché. Son texte a lui était écrit pendant la résistance lors de la seconde guerre mondiale et quand il était chef de maquis.
Mais, moi aussi sans être dans le maquis, j'ai des messages à faire passer.
Merci de ta visite
bises de caro