La boîte aux papillons

Publié le 27 Février 2015

 

 

J’ai laissé ouverte

La boîte aux papillons

Ils volètent tout en rond

Ils emplissent la pièce

De leurs couleurs de bonbon.

 

Ils sont jaunes verts marrons

Rouges ou bleus avec des pois

Ils resplendissent de leurs émois

Ne s’économisent pas

Ils volent volent

Veulent être libres.

 

Ouvrez les fenêtres.

Ils vont disparaître

Quitter nos regards ébahis  

De cette danse colorée

Ils vont partir sur un nuage

Portés par le mur du son

Se piquer sur un rose corsage

Qui n’en demandait pas tant.

 

Ils volent volent

Veulent trouver chaussure à leurs ailes

Ou plutôt nectar à leur goût

Y tremper une trompe d’éléphant

Longue jusqu’en Amazonie

Ils rêvent de s’épanouir sur le ventre

Fécond

D’une rose en chemise de nuit

Avec un bonnet en coton.

 

 

J’ai laissé sortir de ma boîte à foison

Des milliers de papillons

Qui rêvaient d’évasion.

Ils vivront intensément

Ils aimeront ça c’est certain

Puis dans le cœur roulé d’une feuille

Ils déposeront leurs bambins

Et mourront quelle tristesse

Quelle vie courte, oui ! Quelle tendresse.

 

Il faut laisser libres les papillons

Qu’ils papillonnent qu’ils tourbillonnent

Qu’ils émoustillent nos pupilles

Fassent rougir nos lentilles

Qu’ils batifolent de leurs ailes folles

Qu’ils déposent leurs cadeaux aux fleurs

Leurs valises posées sur le coussin garni

Libéreront les semences ravies

Et demain à nouveau voleront

Les milliers de papillons.

 

Carole Radureau (27/02/2015)

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
JOLI!
Il faut aussi les protéger. Certaines régions n'en voient plus du tout, c'est vraiment triste...
C
C'est le résultat des pesticides.....
Quand on a des chenilles, remarque, ça ne nous fait pas plaisir non plus....parfois mes feuilles de rosier sont en dentelles.
Mais, bon, le déséquilibre de la nature vient de l'homme.
Peut-être que ça t'intéresserait de voir mon article sur la migration des monarques ?
Eux aussi les pauvres sont grandement menacés, ces braves petites ailes qui parcourent des milliers de kilomètres. Je pensais à eux en écrivant car c'est le plus joli spectacle de papillons que j'ai pu voir (à la télé) en dehors de la serre aux papillons.

Je te mets le lien :

http://cocomagnanville.over-blog.com/2014/09/les-papillons-monarques-et-leur-migration.html