Guerres amérindiennes : La bataille de Little Big Horn

Publié le 25 Février 2015

image « Lbhentreevulbh 001 ». Sous licence CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/Custer

****

Pour une fois où ce sont les indiens qui gagnent !!

La date : les 25 et 26 juin 1876

Les noms donnés à la bataille

En sioux : La bataille de la Greasy Grass

En anglais : Custer's last stand (L'ultime résistance de Custer)

Le lieu : proche de la rivière Little Bighorn (petit mouflon) sur le territoire du Montana.

Les belligérants

Les sioux lakotas

Chefs sioux Sitting Bull, Crazy Horse, Gall, Rain-in-the-Face, Crow King.

Chefs cheyennes Lime White man ,Two moons

Lieutenant-général George A. Custer, Marcus Reno, Frederick Benteen et le 7e régiment de cavalerie de l'armée américaine.

C'est un épisode le plus célèbre de la guerre des Black Hills, une série de conflits qui opposa le peuple lakota(sioux) et ses alliés indiens à l'armée des EU entre 1876 et 1877. Les Black Hills sont considérées comme des terres sacrées et revendiquées par les lakotas depuis leur victoire sur les cheyennes e, 1776.

La découverte d'or dans les Black Hills amène l'armée et ouvre la piste de l'or.

Le campement indien était l’un des plus grands rassemblé dans les plaines, il parcourait environ cinq kilomètres sur les rives de la Little Big Horn. Il y avait environ 8000 indiens réunis dans ce camp dont 3000 guerriers : les oglala de Crazy Horse, les hunkpapa de Sitting Bull et Rain in the face, les cheyennes de Two Moons et Dull Knife, un groupe d’arapaho et aussi des santee revenus du Canada.

Chrono
  • 1874 : G.A Cluster conduit une expédition d’exploration sur les terres sacrées des Black Hills (Montana et Dakota) sur la réserve sioux lakota et y découvre les gisements aurifères. Devant l’afflux des chercheurs d’or qui se précipitent sur le territoire indien, les autorités essaient de l’endiguer et puis d’acheter les montagnes aux sioux. 1875 : échec des négociations avec les sioux.

lien black hills

  • Novembre 1875 : ultimatum du général Terry pour les chasser par la force s’il le faut.
  • Printemps 1876 : Trois colonnes armées été mises en place par le colonel Sheridan pour chercher les indiens partis dans la nature et les prendre en tenaille. La colonne de Crook bat en retraite avec son bataillon lors de la bataille de Rosebud Creek et il est alors empêché de faire la jonction avec la colonne de Custer.

****

image des 3 colonnes qui convergent vers le camp indien : « Custermovements ». Sous licence Copyrighted free use via Wikimedia Commons - Pitert

Guerres amérindiennes : La bataille de Little Big Horn

  • 25 juin 1876 : le lieutenant-colonel Custer conduit avec environ 600 hommes l’attaque d’un camp de sioux et cheyennes comptant environ 6 à 7000 indiens dont 1500 à 2000 guerriers. Les chefs se ces tribus sont Sitting Bull et Crazy Horse. Custer divise ses forces en plusieurs groupes.
  • Le commandant major Reno avec 170 hommes de trois compagnies
  • Le capitaine Frederick Benteen avec 125 hommes de trois compagnies
  • Custer avec l’effectif de 216 hommes de cinq compagnies
  • A l’arrière, le train et les munitions et le capitaine Mc Dougall avec 101 hommes de la compagnie B.
  • Le 25 juin attaque de Reno contre la parie sud du camp où se tiennent les sioux hunkpapa. Le bataillon tombe dans une embuscade et perd une trentaine d’hommes, Reno semble dépassé et bat en retraite.

***

image ci-dessus « Bighornbattle1 fr » par I, Laubrau. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

​image Custer « Custer9 » par Litograph after photograph by Jose Maria Mora (1850-1926) — [1]. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons -Governor Jerjerrod

****

  • Au nord, dans les collines, Custer est assailli par 2000 guerriers conduits par Gall, Crazy Horse et Two Moons. Les soldats doivent mettre pied à terre et se protéger derrière les chevaux, puis combattre les indiens au corps à corps. Le bataillon de Custer est anéanti en trente minutes et il n’y aura aucun survivant, les 224 hommes de son bataillon et lui-même seront tués.
  • Plus loin, le bataillon de Benteen porte secours à celui de Reno et ils combattent encore les indiens au cours d’attaques qui ne cesseront que le lendemain 26 juin. A la tombée de la nuit, les colonnes de Terry et Gibbon qui venaient en renfort de Custer arrivent et les indiens décampent.
  • Le bilan sera de 263 morts et 62 blessés dans le camp du 7e régiment de cavalerie et 200 à 300 indiens tués (sans compter ceux qui décèderont des suites de leurs blessures).

« Crazy Horse drawn in 1934 by a mormon missionnary » par an unknown Mormon Missionnary — History Detectives. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - Madelgarius

***

CRAZY HORSE

Chef sioux oglala né vers 1840 et mort en 1877 à Fort Robinson.

« Sitting Bull » par David F. Barry — http://www.loc.gov/pictures/resource/cph.3a06022/. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - Anetode

***

SITTING BULL

Chef et chaman sioux lakota hunkpapa né vers 1831

Décédé en 1890 à Standing Rock.

image « ChiefGall-NARA » par David F. Barry — National Archives - Download here. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons -Pieter Kuiper

****

GALL

Chef de guerre sioux lakota hunkpapa né vers 1840 et décédé en 1894.

image « Rain-In-The-Face.Sioux.1893.ws ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.Wames

***

RAIN IN THE FACE

Chef sioux lakota hunkpapa né en 1835 et décédé en 1905.

image

LAME WHITE MAN

Chef cheyenne né en 1837 ou 1839 et mort en 1876 lors de la bataille de Little Big horn. Il sera le seul chef indien a être tué lors de cette bataille.

image "Two Moons Cheyenne Chief" by Source (WP:NFCC#4). Licensed under Fair use via Wikipedia - Manbooferie

***

TWO MOONS

Chef cheyenne né en 1847 et décédé en 1917.

image "Crowking". Licensed under PD-US via Wikipedia - Asarelah

**

CROW KING

Un des chefs sioux lakota hunkpapa de Sitting Bull, il est décédé en 1884.

image Comanche le cheval du capitaine Keogh est le seul survivant du bataillon de Custer.

« ComancheeCuster-GrabillLR » par John C. H. Grabill — John C. H. Grabill Collection, Library of Congress, Reproduction number: LC-DIG-ppmsc-02554 Leyo

Les polémiques

Elles vont rapidement s’ouvrir suite à des propos tenus contre Reno, contre Custer et devant un manque évident de preuves et de traces sur ce qui c’est réellement passé du moins au cours de la bataille de Custer puisqu’il n’y a plus de témoin de l’armée, pas de traces des ordres et de ce que souhaitait faire Custer et aucun témoignage indien non plus.

Des théories de trahison du major Reno et du capitaine Benteen prennent naissance pour justifier la fin de Custer. La bataille fait l’objet d’une commission d’enquête à la demande de Reno car certains affirment qu’il était un lâche et en état d’ébriété. La cour le disculpera.

Certains rejettent la responsabilité sur Custer qui aurait lancé l’attaque prématurément, sans connaissance du milieu et des effectifs ennemis, il est accusé d’avoir divisé ses troupes et de ne pas avoir attendu le général Terry.

Il existe des théories du complot et un grand nombre de suppositions que je qualifierais, d’à « l’américaine ».

Cette bataille dans la pensée populaire est vécue comme une sorte de traumatisme et ne laisse personne indifférent.

Ce sont des polémiques de blancs car en ce qui concerne les indiens, eux ont fait ce qu’il fallait pour se défendre et les chefs ont acquis une réputation de braves et de héros qui ne sera pas démontée contrairement aux galons que l’on attribue à Custer.

Les indiens se sont défendus avec leurs armes, leurs guerriers et leurs techniques de combat éprouvées et sans mépris des forces en présence. Ils ont su saisir l’occasion d’offrir la plus belle déculottée qu’aura connue cette armée de conquérants yankees mais ils ne paieront plus tard et le paient encore de nos jours.

Custer, lui est érigé en figure de légende aux EU et dans l’inconscient américain. C’est la personnalité américaine sur laquelle sont publiés le plus de livres à ce jour même devant le président Lincoln.

***

image ci-dessous colline de Custer « WarCemCustLStand » par Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - Alex1011

Guerres amérindiennes : La bataille de Little Big Horn
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article