Sandra Rambler "Etre né et mourir apache"

Publié le 4 Janvier 2015

 

 

SANDRA RAMBLER ‘ETRE NE ET MOURIR APACHE’

Par Sandra Rambler, San Carlos Apache
Traditionnellement, Messagère Apache
Publié sur Censored News
Jeudi 1er janvier 2015
Traduction Christine Prat

« Les paroles de nos ancêtres valent toujours aujourd’hui, ‘Tu es né Apache ! Tu mourras Apache ! N’agis jamais comme l’Homme Blanc – l’ennemi !’ »

Comment répondre à un Homme Blanc nommé Paul Gosar, membre du Congrès pour l’Arizona qui a dit récemment « Vous êtes toujours des pupilles du gouvernement. »
Puis il a ajouté que l’ « un des petits secrets honteux du gouvernement fédéral c’est que les Tribus Autochtones ne sont pas vraiment des nations souveraines dans la société d’aujourd’hui. »
Et il a continué, disant que ses « commentaires faits au cours de la table ronde (19 décembre) concernaient la réalité et les lois actuelles gouvernant la relation entre les tribus et le gouvernement fédéral. »
Il pourrait facilement être étiqueté comme le « Christophe Colomb » de ce siècle, tout comme le Sénateur d’Arizona John McCain.
Combien de temps peuvent ces Homme Blancs, qui n’en n’ont rien à cirer de notre Peuple Apache continuer à nous ridiculiser ? Combien de temps pouvons-nous supporter çà ? Ce sont les robots de la firme Resolution Copper qui fait des affaires sous l’égide du géant minier Rio Tinto, avec leur membre du Congrès pour l’Arizona achetée, Ann Kirkpatrick.
Exactement combien ont-ils payé leurs pseudo « Apaches » pour écrire des lettre au Sénat et au Congrès pour dire que c’est OK de construire une mine à Oak Flat ? Combien d’Apaches au total ? Comment nos propres Apaches ont-ils pu trahir les croyances de leur propre peuple ? Comment ont-ils pu nous vendre si facilement ?
Maintenant que le Président Obama a signé la Loi de Défense de plus de 1000 pages qui concerne plus de 585 milliards de dollars, qu’en est-il des Apaches San Carlos ? Qu’en est-il de notre site sacré Chi’Chil’Bagoteel ? Qu’en est-il de nos glands et de nos plantes médicinales là-bas ? Qu’en est-il des cérémonies traditionnelles futures ?
Notre principale préoccupation devrait être notre eau. D’où ce géant minier tirera t-il l’eau ? Ils ont besoin de plus de 200 millions de litres d’eau par an pour fonctionner. D’où est-ce que çà viendra ? Est-ce qu’ils s’adresseront aux législatures pour avoir notre eau ? Ils ne seront qu’à moins de 20 km de la frontière de notre réserve dite frontière du District de Gilson Wash. Et alors, quoi ?
Cancer ! Notre eau sera contaminée et les gens continueront à mourir du cancer. Pourquoi personne n’y pense ? En particulier ces « quelques Apaches » qui nous ont vendus !
Avez-vous pensé ne serait-ce qu’une minute que les gens ne découvriraient pas que vous avez trahi votre propre peuple Apache ? Pour quoi ? Pour pouvoir soutenir une compagnie minière étrangère d’Australie ? Et cependant, vous prétendez être Apache San Carlos ?
Il y a des canaux par lesquels ces choses fuient et ont tendance à être partagées avec d’autres. Nous avons une plus grande bataille a mené, celle pour protéger notre souveraineté. Là, le membre du Congrès Gosar se moque de nous et à une époque il a été notre Représentant, de notre District. Maintenant, nous avons une membre du Congrès pour l’Arizona Démocrate (soi-disant), Mme Kirkpatrick, qui ne vaut pas mieux et nous a vendus aussi. Et pourquoi porte t’elle des vêtements de camp aux parades Apaches ? Qui les lui a donnés, alors qu’elle ne respecte même pas les manières Apaches et n’a pas le droit de porter nos vêtements traditionnels. Elle est une honte pour nous parce qu’en vérité elle ne nous représente pas, ni nous ni nos intérêts.
Le temps est venu de nous unir en tant qu’Apaches en un seul peuple. Ce n’est pas un district contre un autre ou un candidat contre un autre, c’est la tribu Apache San Carlos dans sa totalité et son intégralité que nous devons défendre. Si nous ne le faisons pas, qui nous aidera ? Absolument aucun de ces Blancs qui continuent à se moquer de nous et nous ridiculiser, ce qui est proprement écœurant.
Je prie pour que les membres de notre Conseil Tribal Apache San Carlos soient en prière et se tiennent ensemble et ne se laissent pas détourner de la bonne voie ou soient achetés. Pour qu’ils soient fidèles à leurs électeurs et votent en un seul corps dans la prière pour maintenir les Apaches San Carlos au meilleur des leurs intérêts. J’applaudis l’ex-Président Wendsler Nosie Sr. et notre actuel Président réélu, Terry Rambler et le Vice-président nouvellement élu, Tao Etpison, pour avoir travaillé ensemble dans l’unité pour protéger les intérêts de nos Apaches San Carlos.
J’ai été élevée pour être une Apache fière, fière de mon héritage et d’où je viens. Je suis sûre que beaucoup d’entre vous ont été élevés de cette manière aussi. En aucun cas je ne m’éloignerai de mes Apaches dans leur combat pour ce qui nous appartient de droit. Çà a été le Pays Apache d’abord ! Avant que tout Homme Blanc n’ai jamais été dans ce pays ! C’est ce qu’ils évitent de se rappeler. L’Homme Blanc nous a trahis, encore et toujours, dans ses actes avides et égoïstes. C’est une autre pierre qui nous a été jetée alors que nous ne faisions rien. Le membre du Congrès Gosar peut nous appeler « pupilles du gouvernement » tant qu’il veut. Nous sommes toujours des êtres humains qui ne voulons aucune part du Parlement Britannique ou de l’Empire Romain.
Les paroles de nos ancêtres sont toujours vraies aujourd’hui, « Tu es né Apache ! Tu mourras Apache ! N’agis jamais comme l’Homme Blanc – l’ennemi ! »
Les mêmes paroles nous ont souvent été dites par nos chères et aimées grand-mères et l’esprit Apache est bien vivant aujourd’hui, quand nous sommes au défi de résister pour protéger ce qui nous appartient en droit – notre mode de vie Apache que personne, pas même l’Homme Blanc ne pourra jamais nous retirer. Et personne ne peut me retirer mes sentiments et mon opinion en tant qu’Apache !
Ahi’yihe ! Ashoong !

 

Voir aussi article du 5 décembre 2014, sur la loi du Congrès autorisant l’ “échange de terre
et l’article de Sandra Rambler du 26 juillet 2013, sur le projet Resolution Copper
et l‘article de Klee Benally du 20 février 2013 (avec infos sur l’ historique du projet ajoutées par moi-même

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Arizona

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article