Le berger des petits cailloux

Publié le 19 Janvier 2015

Le berger des petits cailloux

Il conduisait son troupeau sur les pentes arides

Sa flûte dans la poche et pour seul guide

Le dessin des étoiles dans le ciel.

Tiens, les étoiles lui avaient fait cadeau

De petits cailloux qui dans ses poches lui tenaient chaud

Il les semait sur le chemin

Les moutons suivaient leur trace comme on suit la trace de l’or

Ils suivaient mais pourquoi donc, les pierres n’intéressent pas les moutons.

Il avait dans sa poche sans fond des kilos de cailloux sans noms

Chacun d’entre eux était symbole

Chacun d’entre eux était raison

Et sur le chemin de silex

Ecrivaitune chanson.

Il y avait le caillou de la politesse

Puis celui de la sagesse qui dit de toujours suivre son berger

Le caillou de la gentillesse était doux comme une caresse

Et celui de l’humilité rendait blonde la toison d’été

Celui qui était apprécié

C’était le caillou de l’amour

Tout rond son cœur se fendait d’un sourire sans détour

Et le caillou de l’humour, lui

Rigolait quand on marchait sur son corps de pierre

Parfois il faisait trébucher.

Le chemin chantait la chanson des petits cailloux

Qui rendent heureux les gens des chemins

Et les animaux qui suivent le destin

Du berger et de son chien patou.

Ce blanc géant de sa tendresse animale

Sait corriger les fautes dans la lecture minérale.

Il remet à l’endroit les forces du mal

Et d’un aboiement léger fait rentrer dans le rang

Les brebis égarées.

Le chemin des cailloux est doux, j’aime suivre son message

Il nous dit que les étoiles qui clignotent sont les phares des mers déchaînées

Que le chemin sait se fendre d’un sourire accueillant

Et que la chanson qui crisse sous nos pas

Jamais n’aura le goût du désespoir

Ni celui du défaitisme de la haine et de l’abandon

De la jalousie et de la rage au cœur qui donne envie de tuer.

Ce chemin-là est jonché de tessons déjà servis

Avec du sang sur leurs bords assassins.

Nous, notre chemin est amour

Et c’est ainsi qu’il suit sans jamais s’inquiéter

Le berger des petits cailloux

Doux sont les sentiments qu’il sème sur ses pas.

Carole Radureau (18/01/2015)

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

******

image ci-dessous « Chien de montagne des Pyrénées au milieu des moutons » par Jérôme Bon from Paris, France — sheeps. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons -

Le berger des petits cailloux

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Il est plein d'espoir ton poème ce matin. Suivons pas à pas ce chemin semé des petits cailloux de la sagesse, merci Caro pour tant de douceur et de poésie.
C
Bonjour Almanito,<br /> <br /> Oui, j'espère que nombreux seront ceux qui suivent le chemin des doux sentiments et non ceux qui nous font trébucher chaque jour sous les sales coups des fachos.<br /> Je suis contente qu'il apporte cette douceur, ça me fait plaisir.<br /> <br /> Bises<br /> <br /> caro
M
Il en faudrait beaucoup des chemins comme celui-ci. Beau poème qui réchauffe le coeur.
C
Bonjour Monique,<br /> <br /> Il faut que nous les dessinions ces chemins de minéralité, on s'y emploie avec les mots et aussi avec les actions progressistes mais dur est le combat contre les forces du mal.<br /> Merci bien, si ce poème réjouit les cœurs, ça me fait vraiment plaisir car il a été écrit avec cette encre-là.<br /> bises<br /> <br /> caro