La tour hexagonale du Luc s'éclaire aux lumières du FN

Publié le 5 Décembre 2014

Je ne sais pas vous, mais moi en ce moment qu'est-ce qu'il y a comme choses qui me choquent et me gênent aux entournures.

Comme par exemple cette résurgence de nazillons et de cathos extrêmes qui s'affichent comme si de rien n'était, comme si on leur avait laissé notre place sur le parvis des droits de l'homme.

Mais les gens ont voté pour ça et ils doivent en avoir pour leur argent.

Cela est révoltant autant que les crèches dans les municipalités et les bénédictions des oui-oui en osmose directe avec le saint-esprit.

Mais ils ne vont pas nous faire taire : révoltons-nous, montrons-nous, ne laissons pas sortir encore plus la bête immonde du ventre fécond qui un jour l'hébergea.

Elle n'est pas morte cette bête infâme qui ne souhaite que se nourrir encore jusqu'à satiété du sang des opprimés et de la fiente qui coule des trous de nez des morveux mal mouchés aux idées nauséabondes.

Ça pue, ça sent l’égout et le remugle, ça met en travers la gorge des relents de pestilence qui n'ont aucune repentance, ça transpire la sueur d'outre-tombe alors que les sacrifiés n'ont pas encore atteint le repos mérité.

Ca pue vous ne trouvez pas ?

source : Jean-Marie Bernardi sur FB

source : Jean-Marie Bernardi sur FB

Rédigé par caroleone

Publié dans #Chroniques du fascisme ordinaire

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :