Au Testet, les pro-barrages tentent l’opération « Manche de pioche » et menacent Reporterre

Publié le 20 Décembre 2014

Pas jolis, jolis les paysans.....pas très classe non plus main dans la main avec la police qui là, ne sort pas son artillerie.......

Témoignage d'un journaliste de Reporterre :

Près de deux mois après la mort de Rémi Fraisse et la suspension du chantier du barrage de Sivens, les agriculteurs favorables au projet - mais venus d’un département voisin - se sont fait entendre jeudi. Approchant du site pour une opération « manche de pioche », ils ont menacé des journalistes indépendants, dont celui de Reporterre. A Paris, les discussions sont dans l’impasse.

Lisle-sur-Tarn, reportage

Jeudi 18 décembre, à l’appel de la FDSEA du Tarn-et-Garonne, des agriculteurs de la région manifestaient « pour le barrage de Sivens ». Au matin, ceux-ci lançaient une première opération escargot depuis Saint-Nauphary (82) jusqu’au rond-point de Montgaillard, sur la route D999 reliant Gaillac à Montauban. Cette première action s’est conclue par des rejets de lisiers sur la voie publique.

Je les retrouve ce jeudi après-midi dans le Tarn, toujours sur la D999 à proximité de l’entrée de la zone du chantier du barrage de Sivens. L’objectif officiel : adresser un « coucou franc » aux zadistes. Nom de code de l’opération : "manche de pioche". Et à en juger par la détermination d’une partie d’entre eux, c’est pour en découdre que certains sont là. Un cortège de vingt tracteurs entame le blocage de la voie dans les deux sens. Mais chaque issue vers la zone du Testet est fermement gardée par bon nombre de camions de gardes mobiles et CRS, empêchant les pro-barrages d’avancer.

Lla suite :

Rédigé par caroleone

Publié dans #pilleurs et pollueurs, #ZAD du testet

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article