Expo censurée à Toulouse : la lettre ouverte d'une femme violée

Publié le 26 Novembre 2014

Après l'annonce par la maire de Toulouse de ne pas ouvrir l'exposition des dessins de Thomas Mathieu dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes, une jeune femme a adressé au conseil municipal de Toulouse une lettre ouverte. Cette jeune femme qui souhaite restée anonyme a été victime d'un viol conjugal, et c'est entre autres à partir de témoignages comme le sien que le livre Les crocodiles a été écrit et dessiné.

Toulouse aurait pu ouvrir une exposition à partir des travaux du dessinateur Thomas Mathieu, et de son livre Les crocodiles (Editions Le Lombard). L'exposition a été jugée trop violente par la municipalité de Toulouse et n'aura donc pas lieu.

Lettre ouverte à Julie Escudier et à l’ensemble du Conseil municipal de Toulouse Métropole,


Très chère Julie Escudier,

Je vous écris car je suis en colère.

Je viens d’apprendre votre décision d’interdire l’exposition des planches de Thomas Mathieu pour sa BD « Crocodiles » dans le square Charlles de Gaulle à Toulouse, à l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, ce 25 novembre. Je suis M., l’anonyme qui a fournit son témoignage de viol conjugal qui semble vous poser tant problème. Cette expérience traumatisante, que vous qualifiez de « vulgaire » et « immorale » est non seulement la mienne, mais c’est celle de millions de femmes....

Le témoignage que j’ai osé, rassemblant tout mon courage, apporter, a été relayé non seulement à travers le blog de Thomas Mathieu, qui l’a mis en BD, mais aussi à travers le blog Polyvalence, en version écrite. ...

Nous disposons de très peu de témoignages de viols conjugaux, pourtant, chaque année, on estime à 40 000 le nombre de viols conjugaux. 50% des viols commis sur les femmes adultes sont des viols conjugaux. Les viols conjugaux représentent pourtant seulement 4% des viols jugés en cour d’assises. ....

Imposer le silence par la censure, c’est faire le jeu de l’ensemble des agresseurs....

Vous rouvrez une cicatrice douloureuse pour des milliers de femmes, et vous détournez d’un enjeu essentiel pour progresser vers une véritable égalité femme-homme. Le silence tue madame. Le silence c’est l’arme de notre agresseur, celle ci qu’il continue de nous imposer même lorsque les faits sont terminés. Garder le silence c’est rester dans la domination de l’agresseur. Imposer le silence par la censure, c’est faire le jeu de l’ensemble des agresseurs.

Merci de lire la suite en suivant ce lien :

Rédigé par caroleone

Publié dans #Droits des femmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
PS : merci pour le lien, on va voir comment on peut relayer ça chez nous
C
Merci les caphys,
Je crois qu'en effet, nous autres ont peu compenser en en parlant.

Amitiés de caro
L
nuls ces élus frileux et tiedasses qui ne veulent choquer personne avec des expos comme celles-ci. L'omerta peut encore durer longtemps comme ça !
F
Les élus frileux qui sont en dessous de tout... ne serait-ce qu'au regard de la liberté d'expression, interdire une telle exposition relève de la non assistance à personnes en danger..
Honte à cette mairesse et à son conseil municipal.
La France est bien frileuse mais ça ne me surprend pas.. du temps où j'étais avocat on conseillait dans les commissariats aux femmes qui voulaient porter plainte pour violence de faire des mains-courantes qui ne servaient strictement à rien. La loi a évolué bien sûr depuis mais pas suffisamment.
Bisous Caro. Je vais à nouveau essayer de relayer sur tweeter
C
Bonjour Fanfan,

Oui c'est honteux d'empêcher les témoignages car on sait combien ça coûte de les faire et quand c'est le cas d'une forme artistique, ça ne peut qu'interpeller et dans ce cas précis, certaines personnes peuvent alors se rendre compte que ce qu'on leur fait subir, c'est mal et ne doit pas être permis. Car combien de femmes dont je fais partie, à cause du conformisme éducatif se sont laissées abandonner et n'ont rien dit car elles ne savaient pas que cela relevait d'un délit ?

Tout ce que l'on peut diffuser en infos à ce sujet est bon à prendre avec les moyens que l'on a actuellement. Et c'est à cause de cette injustice que j'ai décidé de relayer aussi cette honte.

Bises Fanfan et belle journée

caro