Concert pour la justice pour les 43 étudiants mexicains disparus d'Ayotzinapa

Publié le 21 Novembre 2014

Au Centre International de Culture Populaire (CICP)

Concert - le 22 novembre 2014, de 19h30 à 22h

avec ARTURO MEZA (célèbre auteur-compositeur-interprète mexicain et poète engagé - Michoacán) et le Groupe BATO LOKO (Reggae - Cumbia - Son de Cuba - Musiques rebelles du Mexique et d'Amérique du Sud)

-- 
----------------------------
Centre international de culture populaire (CICP)
21ter Rue Voltaire, F-75011 Paris, France
tel. +33-(0)143721573, fax. +33-(0)143721577
Courriel général : info@cicp21ter.org
Courriel Réservation de salle : resa@cicp21ter.org
www.cicp21ter.org
Le 26 septembre 2014 un groupe d'étudiants de l’Ecole Normale d’Ayotzinapa de l’État de Guerrero (près de Acapulco) au Mexique ont été encerclés par la police lorsqu'ils rentraient d'une collecte de fonds à Iguala, la ville la plus proche de leur école. Les policiers ont tiré sur les bus, assassinant trois étudiants, dont l'un a été retrouvé sans visage et sans yeux. Trois autres personnes prises à tort pour des étudiants ont aussi été tuées. 43 étudiants ont été emmenés par la police. C’est la dernière fois qu’ils ont été vus. Des fosses communes ont, depuis, été trouvées dans les alentours de Iguala. La frontière entre les groupes criminels et l’État est de plus en plus perméable et floue. Combien d'opposants politiques ont été éliminés sous le couvert de la guerre contre les drogues ? Combien d'êtres humains reposent aujourd'hui au Mexique dans une fosse commune, torturés, mutilés, disparus ? Ce n'est pas la première fois que des groupes de sécurité de l’État, en coordination ou pas avec des groupes paramilitaires, exécutent extrajudiciairement des civils désarmés. Les assassinats et les disparitions sont malheureusement un fait quotidien au Mexique. On estime à 85 000 le nombre de personnes tuées au Mexique depuis 2006, et à plus de 20 000 le nombre de disparus.   Cette fois-ci la cruauté des événements, les victimes ciblées, l'implication avérée des forces de l’État, et l'incertitude quant au sort des étudiants ont provoqué des mobilisations nationales et internationales d'une ampleur inédite. Les réponses du gouvernement ne sont pas satisfaisantes. Le président a tardé à réagir et des nombreux doutes planent sur la version officielle des faits.   Le Mexique a besoin de votre solidarité ! La communauté internationale ne peut rester silencieuse face à cette répression ! Justice pour tous les disparus !   Signez la lettre de solidarité sur https://ayotzinapasomostodos.wordpress.com/

Le 26 septembre 2014 un groupe d'étudiants de l’Ecole Normale d’Ayotzinapa de l’État de Guerrero (près de Acapulco) au Mexique ont été encerclés par la police lorsqu'ils rentraient d'une collecte de fonds à Iguala, la ville la plus proche de leur école. Les policiers ont tiré sur les bus, assassinant trois étudiants, dont l'un a été retrouvé sans visage et sans yeux. Trois autres personnes prises à tort pour des étudiants ont aussi été tuées. 43 étudiants ont été emmenés par la police. C’est la dernière fois qu’ils ont été vus. Des fosses communes ont, depuis, été trouvées dans les alentours de Iguala. La frontière entre les groupes criminels et l’État est de plus en plus perméable et floue. Combien d'opposants politiques ont été éliminés sous le couvert de la guerre contre les drogues ? Combien d'êtres humains reposent aujourd'hui au Mexique dans une fosse commune, torturés, mutilés, disparus ? Ce n'est pas la première fois que des groupes de sécurité de l’État, en coordination ou pas avec des groupes paramilitaires, exécutent extrajudiciairement des civils désarmés. Les assassinats et les disparitions sont malheureusement un fait quotidien au Mexique. On estime à 85 000 le nombre de personnes tuées au Mexique depuis 2006, et à plus de 20 000 le nombre de disparus. Cette fois-ci la cruauté des événements, les victimes ciblées, l'implication avérée des forces de l’État, et l'incertitude quant au sort des étudiants ont provoqué des mobilisations nationales et internationales d'une ampleur inédite. Les réponses du gouvernement ne sont pas satisfaisantes. Le président a tardé à réagir et des nombreux doutes planent sur la version officielle des faits. Le Mexique a besoin de votre solidarité ! La communauté internationale ne peut rester silencieuse face à cette répression ! Justice pour tous les disparus ! Signez la lettre de solidarité sur https://ayotzinapasomostodos.wordpress.com/

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #Ayotzinapa

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article