Textile : les ouvrières asiatiques en lutte pour un salaire vital

Publié le 21 Octobre 2014

Alors que les manifestations se multiplient au Cambodge et au Bangladesh, le collectif Éthique sur l’étiquette lance en France sa campagne « Soldées », qui vise à sensibiliser l’opinion sur les salaires de misère offerts aux ouvrières textiles en Asie. La conjonction entre les luttes sociales des ouvrières asiatiques et la pression des consommateurs occidentaux peut-elle briser la logique de moins-disant social et salarial qui gouverne depuis des décennies le développement du secteur textile international ?

La catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh l’année dernière (lirenotre article) a attiré l’attention sur le sort des travailleuses du textile dans les pays asiatiques. Des centaines de milliers de jeunes femmes y fabriquent des vêtements pour les grandes marques occidentales, pour des salaires de misère et dans des conditions de sécurité précaires. Mais au-delà de l’image de victimes qui est souvent ressortie dans les médias, ces ouvrières sont aussi, au Bangladesh et au Cambodge, les fers de lance d’importants mouvements sociaux. Dans ces deux pays, les manifestations d’ouvrières textiles se succèdent à intervalles réguliers depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Avec une revendication centrale : obtenir enfin un salaire leur permettant de vivre dans la dignité.

Merci de lire la suite sur le site ci-dessous :

Rédigé par caroleone

Publié dans #Travailleurs en lutte, #Droits des femmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article