Qu’on lui coupe la tête !

Publié le 25 Septembre 2014

Qu’on lui coupe la tête !

Qu’on lui coupe la tête !

Crie la reine de cœur hystérique

A ses valets affolés.

 

Combien d’enfants ont cauchemardé

Sur cette diatribe ensorcelée

D’un monde qui regarde au loin

Des sans-têtes potentielles sans s’émouvoir.

 

Coupez-lui la tête

Ça LEUR fera les pieds

Ils semèrent ici la tempête

A eux de la récolter :

 

Le sang appelle le sang

La haine appelle la haine

Le fric appelle le sang

Le fric appelle la haine

Le pouvoir appelle le fric,

Le sang est son pouvoir d’achat

Et la haine sa monnaie d’échange.

Tant pis pour celui qui passait

Sur les terres ensanglantées

Gardées par les chaînes d'un fanatisme

Au mal à anéantir à jamais.

 

Carole Radureau (25/09/2014)

 

Il s’appelle Hervé Gourdel celui qui fut l’otage des fascistes islamistes en Irak et y laissa la tête.

Qu’il repose en paix et que les étoiles lui soient plus douces dans l’au-delà que sur cette terre qui perd peu à peu sa matière.

 

Poème que je complète avec l'article ci-dessous et auquel je souscris de mon camarade Roger :

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article