Palace : Les femmes de chambre arrachent 420 euros de plus par mois

Publié le 24 Septembre 2014

Après quatre jours de grève, les employés du sous-traitant de l’hôtel Park Hyatt Paris-Vendôme ont obtenu d’importantes augmentations de salaire et de meilleures conditions de travail. La grève se poursuit au Park Hyatt Madeleine, les salariés sont plus motivés que jamais.

Entre 380 et 420 euros de plus par mois, « c’est le meilleur accord que j’ai signé en quinze ans de syndicalisme », lance Claude Lévy, de la CGT des hôtels de prestige et économiques (CGT HPE), l’un des principaux organisateurs du mouvement de grève entamé vendredi par les équipiers, gouvernantes, femmes et valets de chambre du Park Hyatt Paris-Vendôme. Hier, à Paris, en pleine fashion week, les grévistes, brandissant les drapeaux rouges de la CGT, en robes colorées, tresses et perruques fluo, ont organisé un défilé de mode « festif et combatif », non sans étonner les touristes qui flânent dans la très chic rue de la Paix.

L’expérience des salariés du Hyatt Vendôme va faire des émules L’accord « historique » signé comprend l’augmentation du taux horaire de 2 euros, la participation de l’employeur à la mutuelle de santé à hauteur de 60 % de la cotisation, le passage de tous les temps partiels en temps complet d’ici à fin 2015, la diminution des cadences de 10 %, primes régulières… soit 380 à 420 euros mensuels. Les salariés emportant dans la bataille le paiement des jours de grève, « ce qui signifie que les camarades ne perdront pas un centime sur la paye du mois de décembre », note le syndicaliste.

La suite :

Rédigé par caroleone

Publié dans #Travailleurs en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article