Moustiers sainte Marie

Publié le 24 Septembre 2014

Moustiers sainte Marie

Situé dans un site exceptionnel formé par une profonde anfractuosité de rochesr d’où s’écoule la Maïre, dominé par la chapelle Notre Dame de Beauvoir er par une chaîne dorée de 227 mètres de long reliant un pan de la montagne à un autre, Moustiers est l’un des plus beaux villages de Provence.

Il fait d’ailleurs partie des plus beaux villages de France.

Et tant qu’on est dans les distinctions, c’est un village fleuri, 3 fleurs.

Moustiers sainte Marie

Mostiers santa Maria en provençal, norme classique

Moustié-Santo-Mario en norme mistralienne.

C’est une commune située dans le département des Alpes de Haute Provence, qui fait également partie du parc régional du Verdon.

A quelques encablures de là s’ouvrent les gorges du Verdon et le lac de Ste Croix affiche ses lueurs turquoises.

Moustiers sainte Marie

image Aups

Blason

d’azur à deux rochers d’argent, mouvants des flancs, sur une terrasse de sinople, entre lesquels sont posées en fasce deux fleurs de lys d’or, accompagnés en chef d'une chaîne d’argent reliant les cimes des deux rochers, au milieu de laquelle est suspendue, par un chaînon du même, une étoile d’or.

Moustiers sainte Marie

image extrait de La France illustrée, géographie, histoire, administration, statistique, etc., tome I, par V.-A. Malte-Brun.

***

Dans l’histoire

Présence aux périodes préhistoriques et antiques (tombe du grand Segriès, habitat sur le dôme de la plaine de Quinson)

  • Ve siècle : fondation de la ville par une colonie de moines
  • VIIIe siècle : lieu-dit Ourbès occupé à l’époque carolingienne, villa orbesio.
  • 1052 : fondation d’un chapitre de chanoines qui perdure jusqu’au don de toutes les églises de Moustiers et de la vallée à l’abbaye de Lérins en 1097.
  • XIe siècle : la famille des Moustiers-Gaubert fait partie des plus anciennes familles de propriétaires laïcs qui ont des possessions dans la région du Verdon.
  • 1300 : installation d’une baillie à Moustiers
  • 1305 : présence d’une petite communauté juive comptant 9 feux (foyer ou logement familial = une cinquantaine de personnes) : à cette époque Moustiers est une capitale régionale.
  • 1540 : la baillie est érigée en viguerie. Elle est une foire jusqu’à la révolution.
  • XVIIe au XVIII e siècles : grande renommée de la ville grâce aux faïences.
  • Fin XVIIIe siècle : 12 ateliers de faïence fonctionnent

A la veille de la révolution, la ville est une des rares villes de Haute Provence a accueillir une loge maçonnique (Les indissolubles) affiliée à la Grande loge provinciale.

  • 31 juillet 1789 : la Grande peur venant de Digne atteint Moustiers puis s’éteint.
  • 1792 : création d’une société patriotique qui fait partie des 21 premières créées dans les Basses Alpes avant juin 1792.
  • An frimaire an III : le représentant en mission Gauthier épure la société.
  • Coup d’état du 2 décembre 1851 par Bonaparte contre la 2e république : soulèvement armé dans les Basses Alpes. Echec de l’insurrection suivi d’une sévère répression : 14 habitants de Moustiers seront traduits devant la commission mixte et condamnés à la déportation en Algérie.
  • 1863 : Moustiers s’est déjà doté d’une école avant la loi Jules Ferry.
  • Jusqu’au milieu du XXe siècle : culture de la vigne qui produit un vin consommé localement.
L’oléiculture

Le terroir se situe à la limite altitudinale de la culture d’oliviers, ceux-ci se trouvent sur les terrasses de pierres sèches de la colline des Claux. Au 18 e siècle on y faisait aussi pousser du safran. 20.000 oliviers poussent sur le territoire de Moustiers dont 2000 sont exploités pour la production de l’AOP Hyuile d’olive de Haute Provence, pour la cuvée spéciale de Moustiers.

Cette culture qui était très importante est malgré tout en déclin.

Moustiers sainte Marie
Eglise paroissiale Notre Dame de l’Assomption

Classée aux monuments historiques.

1336 à 1361

C’est une église romane que Pierre de Pratis remanie en style gothique mais seul le chœur est reconstruit dans ce style

Le clocher est de style roman lombard.

Moustiers sainte Marie
Moustiers sainte Marie
Chapelle Notre Dame de Beauvoir

(ou d’Entremont ou de la roche).

Elle est bâtie à l’emplacement d’ un temple marial qui était déjà présent en 470 ce qui confirme le caractère « sacré » du lieu où se déroulent des pèlerinages importants dus à des « miracles ».

Moustiers sainte MarieMoustiers sainte Marie
Moustiers sainte MarieMoustiers sainte MarieMoustiers sainte Marie

Un chemin de croix mène à la chapelle avec 14 stations ornées de plaques émaillées. Ces stations remplacent les sept oratoires qui jalonnaient le chemin.

La chapelle a un porche roman et un petit clocher qui date de la même époque que l’église paroissiale.

262 marches d’un escalier de pierres (glissantes) ponctuent le chemin de croix.

Moustiers sainte MarieMoustiers sainte Marie
Moustiers sainte MarieMoustiers sainte Marie
Moustiers sainte Marie

image Teofilo

**

L’étoile de Moustiers

Elle est accrochée à une chaîne tendue entre deux montagnes à 227 mètres au-dessus du sol.

Selon une légende de Frédéric Mistral, il s’agit d’un ex-voto. Le chevalier de Blacas qui était prisonnier des mamelouks lors d’une croisade avait fait la promesse de consacrer un monument à la vierge s’il revenait un jour. De retour il fait suspendre cette étoile à 16 branches, emblème de sa famille. A l’époque la chaînes pèse environ 400 kilos et l’étoile a un diamètre de 80 cm.

Ce n’est pas l’étoile d’origine que l’on voit de nos jours. Celle-ci date de 1957. C’est la onzième étoile qui surplombe la corniche , la chaîne est longue de 135 mètres et pèse 150 kg, l’étoile est dorée à l’or fin et mesure 1.25m.

Moustiers sainte Marie
Moustiers sainte Marie

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article