Les papillons monarques et leur migration

Publié le 30 Septembre 2014

Les papillons monarques et leur migration

image Ram-Man

**

C'est une espèce ubiquiste qui est présente dans toute l'Amérique du sud, l'Amérique du nord, les îles Canaries, l'Australie, la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Guinée, la Nouvelle Calédonie et les Mascareignes.

En Europe c'est un migrateur occasionnel aux Açores et au Portugal, un migrateur exceptionnel en France, en Irlande et en Grande Bretagne. Ce papillon existerait depuis 200 millions d'années.

C'est un insecte lépidoptère.

Famille : nymphalidés, sous famille danainaé.

Nom latin : danaus plexippus

**

image ci-dessous Hsuepfle

Les papillons monarques et leur migration

Il existe plusieurs sous-espèces :

- danaus plexippus plexippus : Amérique du nord

- danaus plexippus leucogyne : St Thomas (Antilles)

- danaus plexippus megalippa (Amérique du sud)

- bdanaus plexippus nigrippus (Equateur)

- danaus plexippus portoricensis (Porto Rico)

- danaus plexippus tobagi : Antilles

Biotope

Il se trouve bien dans des endroits variés selon les saisons mais vit en Amérique principalement en passant l'hiver dans les forêts de sapins sacrés du Michoacán au Mexique.

**

image Captain-tucker

Les papillons monarques et leur migration
Les papillons monarques et leur migration

image Dreamdan

**

Petite description

Il a des couleurs vives qui sont supposées être un signal pour les prédateurs (aposématisme).

Les papillons monarques et leur migration

image asclépias syriaca Topjabot

**

Les œufs sont pondus sur des asclépiades (entre autre asclépias syriaca) contenant des alcaloïdes et des cardonélides toxiques pour les animaux mais non pour les monarques.

Les papillons monarques et leur migration

image Chenille de papillon monarque mangeant une feuille d'Asclépiade (Asclepias incarnata). Photo prise dans un jardin privé à Lancaster, en Pennsylvanie (États Unis).Ram-Man

***

La chenille consomme les feuilles d'asclépiades et emmagasine les cardénolides ce qui la rend indigeste pour les prédateurs vertébrés (oiseaux surtout). Les réserves de poison restent présentes chez l'adulte et l'oiseau vomira l'insecte ingéré.

Les papillons monarques et leur migration
La migration

C'est un aspect bien connu et magnifique de cette espèce qui migre du sud au nord en plusieurs générations et du nord au sud en une seule. C’est aussi la plus grande migration d’insectes au monde qui fut découverte seulement en 1975.

image Sémhur

Un voyage migratoire de 4000 à 5000 kilomètres avec une vitesse approximative de 15 km/h et 120/150 km parcourus par jour. Un exploit sportif.

Lorsque le monarque naît en automne il entre dans une phase de diapause qui est une diminution de l'intensité des activités métaboliques qui va lui permettre de tenir le temps de l'hiver. Il part alors migrer de la région des grands lacs au Canada vers le sud de la Californie puis l'état du Michoacan au Mexique où il pourra vivre à l'état d'inactivité dans les sapins sacrés(oyamel).

**

image Hsuepfle

Les papillons monarques et leur migration
Les papillons monarques et leur migration

image Mbz1

**

Parfois il y a tant de papillons monarques dans les arbres qu'on ne distingue plus les troncs. Ils vont se serrer les uns contre les autres pendant 5 mois.

La reproduction ayant lieu en mars avant l'envol vers le nord, il convient de prendre des forces.

Le voyage vers le nord, lui se fait sur plusieurs générations. La vie d'un nomade étant de 2 mois l'été et de 7 mois en forme hivernale.

Le parcours qui mène les monarques sur leur lieu de migration reste énigmatique. Il semble qu'ils utilisent un compas solaire qui se trouve situé dans leur cerveau moyen et d'horloges circadiennes dans leurs antennes. Dès que la température est en baisse, c'est le signal du départ vers le nord.

**

image Hsuepfle

Les papillons monarques et leur migration
L'arbre-hôte

Abies religiosa

Du nahuatl acxoyalt ou oyamel, c'est un conifère de grande taille de la famille des pinacées qui pousse à l'état naturel sur les versants élevés à l'humidité des montagnes mexicaines.

**

image MPF

Les papillons monarques et leur migration

Une légende indigène du Mexique (nahua, mazahua et purépecha) met en relation l'arrivée des monarques et le retour des âmes des morts et associent alors ce retour à des cérémonies rituelles dont la fameuse fête des morts . Les mazahua et les otomis nomment le papillon la cosechadora (moissonneuse batteuse).

Le papillon monarque possède sa réserve de biosphère (ICI)

Elle est classée dans la catégorie UICN : zone de gestion des ressources protégées dans le Michoacán.

Ce site protège les lieux d'hivernage du monarque. Il faut impérativement protéger le bois de sapins de l'exploitation illégale afin que les papillons y trouvent toujours refuge.

image Jackson las

Les papillons monarques et leur migration
Les papillons monarques et leur migration

image pendens proditor

**

Une espèce menacée ?

Sa situation est jugée préoccupante au Canada sans pour autant qu'il bénéficie d'une protection dans les règles.

Plusieurs raisons à cela au nord :

- déclin des forêts

- agriculture industrielles

- pollution par les pesticides

- Usage de désherbants qui éliminent les asclépiades des zones d'élevage

- après étude les OGM de type BT pourraient ralentir la croissance et augmenter la mortalité des chenilles

- le changement du ratio mâle/femelle ; la proportion de femelles décline depuis 30 ans certainement à cause d'un parasite.

au sud :

- érosion des sols menaçant les forêts du Michoacan

- trafic illégal du bois qui détruit la forêt d’hôtes protégeant les papillons du froid.

Les papillons monarques et leur migration

image LyWashu

Mesures de protection

Des programmes spécifiques au nord (protection de l'habitat abritant les asclépiades, sensibilisation de la population)

au sud : promotion d'un écotourisme local à proximité des zones de reproduction.

A St Pierre (Martinique), le jardin des papillons protège plusieurs espèces de papillons dont le monarque.

Source : wikipédia, message du Mexique d'Homero Aridjis

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mexique, #Canada, #Les animaux de caro, #Espèces menacées

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article