Le chant du corbeau et son troublant message

Publié le 2 Septembre 2014

Le chant du corbeau et son troublant message

Les corbeaux de leur vol lourd

Plombent nos têtes d’un troublant nuage

Nuage gris

Qui s’apprête

A percer ses flots de noirs propos

Des flots de noirs présages

Des messages dont on ne veut.

Le corbeau de son bec gris et crochu

Dit des mots que l’on ne comprend pas.

Il hoquète et ce qui sort de son bec est vomi

Son discours est crôa mais on ne le croit pas.

Il est de mauvais augure

Il sert la soupe refroidie

Il jette des cailloux dans le lait de la vie

Et des cafards dans la pitance des gueux.

Il a un rictus mauvais qui plisse son coin des yeux

Et ses desseins si sombres dessinent comme une ombre

Sur son crâne désuet.

Le corbeau au long sanglot survole nos vies sans y paraître

Il envoie ses ondes maléfiques et s’apprête

A déjeuner de nos restes pas encore consumés.

Il envoie ses mauvaises façons

Dans nos figures aux yeux écarquillés

Et sans un mot prononcé il souille un à un

Les fondements de la société.

Le corbeau est laid par substance

Le miroir ne peut lui rendre service

Sa face morbide est sa vitrine

Et gare à ceux qui croisent son chemin.

Son vol lourd s’abat telle nuée de criquets

Sur un champ de lave délavée et sinistrée

Il ne reste rien.

Tout est à refaire et si le corbeau à nouveau s’affaire

Ne songez pas à ressemer la moisson du futur

Car tout ce qu’il touche jamais ne perdure

Et tout ce qu’il envisage est mauvais présage.

Carole Radureau (30/08/2014)

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

Un petit défouloir.....et ça repart !!

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article