La pierre, la feuille et le blé

Publié le 7 Septembre 2014

La pierre, la feuille et le blé

Je demande le long message ponctué de silice

Entre les mots la virgule de mica complice

Et les accents de feldspath qui dictent le ton grave ou aigu.

Je demande le long sentier de nervure translucide

La fibre verte au goût de chlorophylle

Et l’affichette aux folioles instruites.

Je demande l’épi de blé doré et croustillant

Sous la dent sa tendresse d’amant

Et dans son cœur sa fibre amoureuse.

Je demande encore plus de terre-mère

De la pierre pour petit-déjeuner

Une feuille verte confite de riz pilé pour faire mon déjeuner

Et pour souper le blé de l’espérance en sa robe de tolérance.

Carole Radureau (01/09/2014)

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article