Lettre ouverte au Président de la République

Publié le 4 Août 2014

30 juillet 2014 | Par Michel Tresallet - Mediapart.fr

Tulle 9 juin 1944 : 99 pendus – 149 déportés dont 101 ne reviendront pas.

Michel trésallet – fils de Résistant Déporté du 9 juin mort à Hersbrück

André Burgos – Résistant – Déporté du 9 juin – Dachau

Jean Fraysse – Résistant – Déporté du 9 juin - Dachau / Mauthausen

Jacques Martinie – Résistant – Otage du 9 juin 1944 à 17 ans (pendaisons de Tulle)

Jean Viacroze – Résistant – Déporté du 9 juin – Dachau

Monsieur le Président de la République,

Vous connaissez cette triste période de l’histoire de notre ville et vous nous faites l’honneur de venir chaque année vous recueillir devant le mémorial de Cueille.

Mon père et les camarades que je représente ont été, à un moment de leur vie traités de "terroristes".

Nous en sommes fiers car ce n’étaient pas des terroristes mais des partisans qui luttaient contre l’invasion de leur pays, tout comme le font les Palestiniens dans le conflit qui les opposent à Israël.

Depuis des décennies, Israël peut impunément annexer, coloniser, affamer, détruire un autre pays, bravant toutes les décisions onusienne qui condamnent ces actions.

Ces derniers jours,

- 2000 victimes palestiniennes pour la plupart civiles

- Plus de 30% des victimes sont des enfants.

- Des hôpitaux, des cliniques, des lieux de culte ont été bombardés.

- Des écoles sont rasées, même celles de l’O.N.U. ne sont pas épargnées

- Des quartiers entiers de maisons sont détruits

- Israël ordonne à 200.000 Palestiniens de partir … mais partir où ? Quand on regarde la carte de ce qu’est devenu leur pays, on constate qu’ils ne peuvent que s’orienter vers la mer !! Ce qui veut dire … vers la mort.

- 46 soldats israéliens ont trouvé la mort. D‘autres désertent pour ne pas combattre

Israël fait actuellement l’objet d’une plainte pour “crimes contre l’humanité“.

En 1945 les rescapés ont dit "Plus jamais ça". Depuis, des guerres continuent à semer la terreur et le désespoir sur les populations civiles.

Ce conflit n’est pas une guerre de religion ou un conflit communautaire mais une guerre d’extermination. Elle doit cesser et Israël doit reconnaître l’état palestinien sur la base des frontières établies par l’O.N.U.

Nous avons trop souffert du nazisme dans les camps avec nos camarades de confession juive, pour que votre Premier Ministre nous traite d’antisémites. C’est parce que nous avons vu toutes ces atrocités que nous ne pouvons pas assister au massacre de tous ces civils sans réagir.

Monsieur le Président, l’Afrique du Sud, à l’époque de l’apartheid, a fait l’objet de sanctions internationales qui ont obligé ce pays à revoir sa politique.

En tant que Président du “Pays des Droits de l’Homme“, vous pouvez œuvrer efficacement afin de faire cesser ce massacre et ramener à la raison un état qui de part sa politique d’annexion systématique est la honte de l’humanité. Nous vous en serions infiniment reconnaissant et la France en sortirait grandie.

Acceptez nos respectueuses salutations.

Michel Trésallet

URL source: http://blogs.mediapart.fr/blog/michel-tresallet/300714/lettre-ouverte-au-president-de-la-republique

source : amis des bois

Rédigé par caroleone

Publié dans #Palestine libre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article