Espèces invasives : L’ambroisie

Publié le 1 Août 2014

Espèces invasives : L’ambroisie

image ci-dessus Père Igor

Ambroisie à feuilles d’armoise

Nom latin : ambrosia artemisifolia

Famille : astéracées

Origine : Amérique du nord

Elle est apparue en France en 1863 en supposant qu’elle faisait partie d’un lot de semences fourragères.

Elle est devenue un véritable problème de santé publique dans la région Rhône-Alpes mais aussi pour d’autres pays d’Europe.

Espèces invasives : L’ambroisie

image FloraUploadR

Description

C’est une plante rudérale c’est-à-dire qui pousse dans les friches, les décombres des chemins toujours à proximité des activités humaines.

Elle se développe sous une exposition directe au soleil sur une terre dénudée, retournée ou transportée par l’homme.

On peut en trouver près des volières d’oiseaux car elle est contenue dans les graines alimentaires.

C’est une plante adventice ce qui veut dire une plante herbacée ligneuse considérée comme indésirable.

Elle peut mesurer jusqu’à 2 mètres.

Espèces invasives : L’ambroisie

image fleurs mâles en capitule Meneerke bloem

**

Ses feuilles sont découpées, vert foncé, du même ton de vert des deux côtés ce qui permet de la distinguer de l’armoise commune avec laquelle elle peut être confondue.

C’est une espèce monoïque comme le maïs, fleurs mâles et femelles poussent séparément.

Les fleurs mâles sont vertes et groupées en épis bien visibles.

Espèces invasives : L’ambroisie

image fleurs femelles à l'aisselle des feuilles Meneerke bloem

**

Les fleurs femelles sont plus discrètes, insérées à l’aisselle des feuilles à la base des épis.

Espèces invasives : L’ambroisie

akènes Gerhard Doerries

Le fruit est un akène.

Espèces invasives : L’ambroisie

image grain de pollen au microscope à balayage Hirndurst

**

Dissémination

Les graines de l’ambroisie ne sont pas équipées d’un système permettant leur dissémination par le vent. Elles peuvent être entraînées par l’eau et collées à la terre sous les chaussures, les pneus des véhicules et des engins qui travaillent le sol.

Le transport de terre contaminée participe à la propagation des graines.

Espèces invasives : L’ambroisie

image

Problèmes liés à cette espèce invasive : les allergies

Le pollen d’ambroisie provoque des réactions allergiques : 6 à 12 % de la population y est sensible.

Cinq grains de pollen par mètres cube d’air suffisent à provoquer les symptômes.

Ces derniers sont les mêmes qu’un rhume des foins : rhinite, conjonctivite, trachéite, asthme, urticaire, eczéma.

L’allergie au pollen d’ambroisie débute vers la mi-août se prolongeant jusqu’en octobre avec un pic en septembre.

Selon un allergologue (site stopambroisie) l’allergie au pollen d’ambroisie touche chaque année environ 20% de la population en Rhône-Alpes. C’est le seul exemple de maladie affectant une frange de la population de façon aussi intense et récurrente.

Allergies croisées

On suppose que des allergies croisées soient possibles. En effet des particules de diesel très fines peuvent s’agglomérer avec des pollens ou des débris de pollens ce qui fragilise les muqueuses et renforce l’inflammation allergique.

Zones infestées en France

Elle est très bien implantée dans la région Rhône-Alpes.

Elle se trouve dans les plaines et les collines de basse altitude mais on peut parfois la trouver à plus de 800 mètres d’altitude. Elle est présente dans tout le département Rhône-Alpes jusqu’à la Savoie.

Les dix cantons les plus touchés sont :

Valence, Portes lès Valence, Bourg les Valence, Romans, Bourg de péage, Chabeuil, Loriol, Serrières, La Voulte, St Priest, Vénissieux.

Ce qui est fait

La région Rhône-Alpes fait l’objet d’une surveillance constante et les résultats sont mis à la disposition du public.

Des capteurs de pollen sont placés sur plusieurs sites de la région. Ils simulent la respiration humaine en pompant des volumes d’air. Les particules biologiques aspirées sont récupérées sur une bande adhésive et comptées. Les pollens sont identifiés au microscope.

Les résultats sont communiqués sous forme de bulletin allergopolliniques sur internet.

Lien

la lutte contre l’ambroisie est inscrite dans le second plan national de santé environnementale 2003/2013.

  • 21 juillet 2011 : mise en place de l’observatoire interministériel sous l’égide des ministères de l’agriculture, de l’écologie et de la santé, hébergé par l’INRA de Dijon.
  • 22 juin 2013 : 2e journée internationale de lutte contre l’ambroisie.
  • 5 décembre 2013 : une proposition de loi est renvoyée
Espèces invasives : L’ambroisie

image fleurs mâles

Que faire si on trouve de l’ambroisie ?

Le principal objectif est d’empêcher la floraison en supprimant les fleurs mâles qui émettent le pollen puis ensuite les graines.

L’arrachage est la meilleure méthode mais sur de grandes surfaces, l’emploi d’outils mécaniques (fauchage, broyage, tonte rase) est nécessaire.

Vous trouverez sur ce site tous les renseignements fort bien détaillés.

Proposition de loi du 5 décembre 2013

La proposition de loi ambroisie présentée par le député de l'Isère A Moyne-Bressand le 5 décembre à l'Assemblée Nationale a été renvoyée en commission par les députés PS.

La ministre représentant le gouvernement a assuré qu'un nouveau texte serait présenté prochainement au Parlement.

En effet, la Direction Générale de la Santé (DGS) travaille depuis plusieurs mois sur un projet de loi plus large incluant tous les organismes nuisibles à la santé humaine.

Ce projet de loi pourrait être porté au Parlement par la députée de la Drôme Nathalie Nieson.

Lire le texte intégral des débats du 5 déc.

Une nouvelle proposition de loi sur les plantes invasives devrait voir le jour à l'automne, c'est ICI pour en savoir plus.

**

Les sites internet pour se tenir au courant ICI

sources : wikipédia, Stopambroisie.com, ambroisie.info

Rédigé par caroleone

Publié dans #PACHAMAMA, #Espèces invasives

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
aïe aïe aïe ! le nom est joli pourtant
C
Bonjour Monique,<br /> <br /> Oui c'est même une jolie plante qui ressemble aux armoises mais bon, elle est chatouilleuse.<br /> Malheureusement les plantes qui ne sont pas indigènes posent souvent des problèmes lorsqu'elles s'étendent.<br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> caro