ACTION URGENTE: Déplacement et menaces de morts contre Des bases d'appuis de l'EZLN

Publié le 16 Août 2014

9 maisons de zapatistes brulées, familles déplacées, vols, menaces de morts, agressions
******************************************************
FORTE REPRESSION CONTRE LES BASE D APPUI DE L EZLN
******************************************************
Envoyez vos cartes au contacts ci dessous:
 



Le Centre des Droits de l'Homme FrayBa a documenté de nouveaux actes d'agressions perpétrés par les intégrants de l'organisation Régional de Caféiculteur d'Ocosingo (ORCAO) contre les bases d'appui de l'Armée Zapatiste de Libération Nationale (baezln), qui se sont passés dans les terres de travail collectif de la municipalité autonome rebelle zapatiste (Marez) San Manuel (municipalité officielle de Ocosingo) appartenant à la Junta de Buen Gobierno (JBG) "le chemin du futur" du caracol III de la Garrucha, Zona Selva Tseltal en Chiapas.



*Le 13 aout 2014 en accord avec la JBG, 9 familles BAEZLN ont construit 9 maisons (dont une épicerie) fondant ainsi le nouveau village "San Jacinto" dans les terres récupérées, de travail collectif, appartenant à la MAREZ San Manuel qui couvre les communautés de Egipto et El Rosario, ce même jour, se sont présentés aussi 250 BAEZLN pour réaliser des travaux pour préparer le terrain pour les semences.

*Le 14 aout approximativement à 3h50, un groupe de 18 personnes armées, avec des fusils et des armes de calibre 22, provenants de la communauté de Pojcol, municipalité de Chilon, appartenant à la ORCAO, ont entouré le terrain de travail collectif et ont commencé à tirer en l'air avec leurs armes durant près de 40 minutes. Selon des témoignages des personnes qui dormaient là bas cette nuit, les agresseurs criaient "ces armes que nous usons sont du gouvernement", " ces terres sont les nôtres et pas de ces putains de zapatistes" en les avertissant aussi que les BAEZLN avaient 6 heures pour quitter les lieux.

Pour éviter d'être attaquées, les neufs familles (qui ajoutent donc 40 personnes dont des filles garçons femmes et hommes) plus les 250 BAEZLN qui s'étaient reposé sur le lieu ont décidé de se retirer jusqu'à différentes directions. Durant leur déplacement les intégrants de l'ORCAO de la communauté de Pojcol ont détruit les neufs maisons, (dont l'épicerie), volant la marchandise qui se trouvait dans la boutique et l'argent liquide, qui était dans les maisons, de plus ils ont brûlé les vêtements qu'avaient laissé les personnes qui se trouvaient sur le lieu, ils ont détruit 150 toits en plastique, ont volé les machettes avec lesquels les compas travaillaient la terre. Les dommages n'ont pas encore pu être quantifié.

Le même 14 août, approximativement à 20h30 nous avons eu l'information que les femmes enfants de la communauté El Rosario, appartenant à l'ORCAO, ont abandonné leur communauté, laissant uniquement les hommes, alors que selon des témoignages on menaçait les BAEZLN d'une expulsion immédiate. Comme conséquence, ils ont aussi décidé de partir face au risque d'une possible agression, laissant aussi seulement les hommes.

Durant les dernières heures ont nous a rapporté que les menaces de l'ORCAO contre les BAEZLN dans la communauté de El rosario se sont intensifiées avec la consommation d'une possible expulsion

Face à cette situation, nous exprimons notre préoccupation pour l'imminent risque à la vie, intégrité et sécurité personnelle auxquelles sont exposés les BAEZLN des communautés El Rosario, Kexil, Egipto, et Nuevo Poblado San Jacinto appartenant à la MAREZ de San Manuel.

Face au déplacement des BAEZLN des communautés Egipto, Nuevo Poblado San Jacinto et El Rosario pour des actes d'agressions de menaces, et de destruction de leur patrimoine, nous responsabilisons le gouvernement du chiapas pour avoir omis le cas des faits dénoncés depuis le début ce qui a permis que graduellement les violations flagrantes aux droits de l'homme continuent d'être perpétrées, s'aggravant chaque fois.

FACE A CES FAIT, ce Centre des Droits de l'Homme exige aux autorités du gouvernement de l'Etat et Fédéral que:


1.Cessent les menaces de morts, agressions, dommages et tentatives d'expulsions qui ont motivé le déplacement de BAEZLN de trois communautés jusqu'au jour d'aujourd'hui.

2. Que se garantissent et s'adoptent les mesures et enquêtes nécessaires afin de favoriser les conditions pour protéger la vie, l'intégrité et la sécurité personnelle des BAEZLN de la MAREZ San Manuel, respectant leur processus d'autonomie qu'ils viennent construire suite à la libre détermination des peuples, en respect avec les ACcords de San Andrés et établis dans les traités internationaux comme la Convention 169 sur les peuples indigènes et tribaux dans les pays indépendants et dans la déclarations des nations unis sur les droits des peuples indigènes.

A la société Civile Nationale et Internationale nous réitérons l'appel à se solidariser pour diffuser les faits dénoncés et manifester votre indignation face aux agressions systématiques contre les BAEZLN qui appartiennent à la JBG de la Garrucha (Ocosingo)


ENVOYEZ VOS CARTES ET DEMANDES A


Lic. Enrique Peña Nieto
Presidente de la República
Residencia Oficial de los Pinos
Casa Miguel Alemán
Col. San Miguel Chapultepec, C.P. 11850, México DF
Tel: (52.55) 2789.1100 Fax: (52.55) 5277.2376
Lic. Miguel Ángel Osorio Chong
Secretario de Gobernación
Bucareli 99, 1er. Piso, Col. Juárez,
Del. Cuauhtémoc, C.P. 06600 México D.F.
Fax: (52 55) 50933414;
Correo: secretario@segob.gob.mxLic. Jesús Murillo Karam
Procuraduría General de la República
Av. Paseo de la Reforma #211-213 Col. Cuauhtémoc, Deleg. Cuauhtémoc
Distrito Federal CP. 06500,
Teléfono: 5346-0000 ext. 0108 Fax: 5346-0000 ext. 0908
Lic. Raul Plascencia Villanueva
Presidente de la Comisión Nacional de los Derechos Humanos
Periférico Sur 3469, Col. San jerónimo Lidice,
Delegación Magdalena Contreras, C.P. 10200, México D.F.
Teléfonos: (55) 56 81 81 25 y (55) 54 90 74 00
Lada sin costo 01800 715 2000
E-mail: correo@cndh.org.mx
Lic. Manuel Velasco Coello
Gobernador Constitucional del Estado de Chiapas
Palacio de Gobierno del Estado de Chiapas, 1er Piso
Av. Central y Primera Oriente, Colonia Centro, C.P. 29009
Tuxtla Gutiérrez, Chiapas, México
Fax: +52 961 61 88088 – + 52 961 6188056; Extensión 21120. 21122;
Correo: secparticular@chiapas.gob.mx
Lic. Oscar Eduardo Ramírez Aguilar
Secretario General de Gobierno del Estado de Chiapas
Palacio de Gobierno del Estado de Chiapas, 2do Piso
Av. Central y Primera Oriente, Colonia Centro, C.P. 29009
Tuxtla Gutiérrez, Chiapas, México
Conmutador: + 52 (961) 61 2-90-47, 61 8-74-60; Extensión: 20003;
Correo: secretario@secgobierno.chiapas.gob.mx
Lic. Raciel López Salazar
Procuraduría General de Justicia de Chiapas
Libramiento Norte Y Rosa Del Oriente, No. 2010, Col. El Bosque
C.P. 29049 Tuxtla Gutiérrez, Chiapas
Conmutador: 01 (961) 6-17-23-00. Teléfono: + 52 (961) 61 6-53-74, 61 6-53-76, 61 6-57-24.
Correo: raciel.lopez@pgje.chiapas.gob.mx
Lic. Octavio Elías Albores Cruz
Presidente Municipal de Ocosingo
Domicilio Conocido , Centro C.P. 29950 Ocosingo, Chiapas.
Teléfono: (919) 67 3-05-06, 67 30015, 67-30500 Fax: 67-30015
Lic. Leonardo Rafael Guirao Aguilar
Presidente Municipal de Chilón
Domicilio Conocido S/N, Presidencia Municipal C.P. 29943 Chilón, Chiapas.
Teléfono: (01 919) 6710115, 6710230, 6710116, 6710030, Fax: 6710034
Enviar con copia a:
Centro de Derechos Humanos Fray Bartolomé de Las Casas, A.C.
Calle Brasil 14, Barrio Méxicanos, CP: 29240 San Cristóbal de Las Casas, Chiapas, México
Tel: 967 6787395, 967 6787396, Fax: 967 6783548
Correo: accionesurgentes@frayba.org.mx

Rédigé par caroleone

Publié dans #Le chiapas en lutte, #EZLN

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article