Semur en Auxois, une cité médiévale

Publié le 1 Juillet 2014

Semur en Auxois, une cité médiévale

« Sene muros » sans murs, aux premières traces écrites datant de 606.

Bâtie sur un rocher de granite rose, elle déroule ses vieilles maisons dont certaines à colombage et ses tours médiévales dans le méandre de l’Armançon.

Quelques appréciations flatteuses sur la ville, qui il est vrai est une merveille :

« Petite Athènes de la Bourgogne « ou bien "Tolède bourguignonne."

La ville est située dans le département de la côte d’or en Bourgogne.

La légende raconte qu’elle fut créée par Hercule (Héraclès) de retour d’Espagne.

La ville possède des traces remontant du néolithique, une occupation gauloise supposée dont on retrouve des traces dans des fragments de poterie micacés.

Semur en Auxois, une cité médiévale
Semur en Auxois, une cité médiévale

image calcaire à gryphée Serged

Le sinémurien

Etage jurassique inférieur introduit et défini par Alcide Dessalines d’Orbigny à partir des terrains jurassiques autour de Semur en Auxois. Le nom de l’étage d’ailleurs vient du nom latin de la ville, sinemurm.

Au sinémurien, la mer recouvrait la région de Semur en Auxois et elle y a déposé des calcaires gris-bleu alternés de couches de marnes.

Le fossile de cet étage est la gryphée (proche de l’huître). Le calcaire à gryphées fournit des dalles pour les murs de séparation de parcelles, des marches, des linteaux, des pierres de seuil.

Semur en Auxois, une cité médiévale

image Zigeuner

Blasonnement

« d'azur à la tour d'argent crénelée de cinq pièces, maçonnée de sable, chargée d'un écusson bandé d'or et d'azur à la bordure de gueules. »

Semur en Auxois, une cité médiévale

image Acoma

Histoire succincte

-Ve siècle : ré occupation du site : mention d’une chapelle St Jean de Réome

-606 : premières trace écrite dans la charte de fondation de l’abbaye de Flavigny sur Ozerain : Seme muros (sans murs)

-1276 : charte d’affranchissement = charte de coutumes octroyée par le duc de Bourgogne Robert II

-Milieu du XIVe siècle : la ville est à son apogée. Pendant la guerre de cent ans, le duc Philippe le hardi décide de renforcer les défenses naturelles du site avec des enceintes et des tours et un donjon. Cette place forte de l’auxois est fidèle aux ducs de Bourgogne et donc s’oppose au roi.

-1478 : le soutien aux ducs de Bourgogne se paie : les troupes françaises de Louis XI occupent la ville.

-1589 : dernier siège de la ville pendant les guerres de la ligue. Semur est soumise par Guillaume de Saulx.

-1602 : dans une ordonnance, Henri IV décide le démantèlement des fortifications. La ville perd ses qualités défensives et devient capitales du bailliage de l’auxois.

-1790 : chef-lieu du district de Semur

-1800 : chef-lieu de l’arrondissement de Semur.

Semur en Auxois, une cité médiévale
Course de la bague

Tous les 31 mai se déroule une course hippique, la course de la bague rappelant que Semur inventa dès 1639 les courses de chevaux (la récompense était une bague en or). La tradition toujours maintenue attire les foules et se déroule sur un parcours de 2 km.

Entrons dans la ville :

Porte Gullier à gauche et porte Sauvigny du XVe sPorte Gullier à gauche et porte Sauvigny du XVe s

Porte Gullier à gauche et porte Sauvigny du XVe s

Tour de l'Orle d'or : la plus imposante des tours : 44 m de hauteur, avec des murs dont la basse mesure 5 m d'épaisseur
Tour de l'Orle d'or : la plus imposante des tours : 44 m de hauteur, avec des murs dont la basse mesure 5 m d'épaisseurTour de l'Orle d'or : la plus imposante des tours : 44 m de hauteur, avec des murs dont la basse mesure 5 m d'épaisseur

Tour de l'Orle d'or : la plus imposante des tours : 44 m de hauteur, avec des murs dont la basse mesure 5 m d'épaisseur

le pont pinard (ça ne s'invente pas)
le pont pinard (ça ne s'invente pas)

le pont pinard (ça ne s'invente pas)

collégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmescollégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmes
collégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmescollégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmescollégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmes
collégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmescollégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmescollégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmes

collégiale Notre dame, bâtie à partir de 1225, remaniée plusieurs fois, restaurée par Viollet le duc au XIX esi. joyau du gothique flamboyant bourguignon, la tour octogonale mesure 56 mètres de haut....mise au tombeau du XVe s. provenant de l'église des carmes

tuiles vernissées de style bourguignon et vieille maison à colombage
tuiles vernissées de style bourguignon et vieille maison à colombage

tuiles vernissées de style bourguignon et vieille maison à colombage

le bleu ciel des volets et le ciel bleu-volet

le bleu ciel des volets et le ciel bleu-volet

les tours

les tours

jolies devanturesjolies devantures

jolies devantures

Il fait bon au bord de l'Armançon ( rivière traversant la côte d'or et l'Yonne, longue de 202 km on dit de lui : " L'armançon, mauvaise rivière, bon poisson"Il fait bon au bord de l'Armançon ( rivière traversant la côte d'or et l'Yonne, longue de 202 km on dit de lui : " L'armançon, mauvaise rivière, bon poisson"

Il fait bon au bord de l'Armançon ( rivière traversant la côte d'or et l'Yonne, longue de 202 km on dit de lui : " L'armançon, mauvaise rivière, bon poisson"

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article