Sauvons Leonard Peltier, prisonnier politique amérindien

Publié le 7 Juillet 2014

L'huma parle enfin de Leonard de Peltier et des deux ambassadeurs qui sont en tournée en France actuellement, Klee Benally dont je vous parle régulièrement pour son combat pour le peuple navajo et Ddavid Hill, le directeur du comité international de défense de Léonard.

****

A bientôt 70 ans, le symbole de la résistance indienne a déjà passé 38 ans derrière les barreaux, au terme d'un procès truqué jamais révisé. Son comité de soutien veut recruter le "superavocat" Martin Garbus pour convaincre Obama de lui accorder, enfin, la grâce présidentielle. Ils ont deux semaines pour récolter 50 000 dollars.

Invités par le festival Mamm Douar de Saint-Nolff (Finistère), David Hill, directeur exécutif du Comité international de défense de Leonard Peltier (ILPDC), et Klee Benally, musicien, réalisateur et activiste, en ont profité pour donner, à Paris, deux conférences-concerts au "Quartier général" et à la galerie Art Roch afin de sensibiliser l'opinion française à la situation dramatique de Leonard Peltier.

David Hill, l'un des ses plus fidèles amis, l'a rencontré en 1972 au sein de l'American Indian Movement (AIM). Ce mouvement d'entraide et de protection des Amérindiens est issu de plusieurs groupes de défense des droits civiques, à une période d'émancipation des minorités et de lutte contre la ségrégation (Black Panthers, Brown Berets...). A l'époque, l'AIM est en plein essor et organise des occupations spectaculaires, du quartier général du Bureau des affaires indiennes à celle de Wounded Knee, en passant par l'ancienne prison d'Alcatraz.

Merci de prendre connaissance de la suite sur le site de l'huma :

Rédigé par caroleone

Publié dans #prisonniers politiques, #Leonard Peltier

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article