Intervention du PCF, rassemblement pour exiger la fin des interventions militaires israéliennes

Publié le 10 Juillet 2014

Raphaëlle Primet, PCF

Seul le prononcé fait foi

Bonjour ,
Comme toutes les organisations présentes , le Parti communiste français condamne totalement les opérations de représailles Israéliennes.

Le prétexte ?
La disparition, plus que mystérieuse et non revendiquée de 3 jeunes colons dans une zone pourtant sous total contrôle israélien et alors même qu’aucune preuve tangible n’a pu être avancée.

La réalité ?
C'est qu’Israël ne supporte pas l'unité retrouvée de l'autorité palestinienne. De plus en plus isolé Israël voudrait pouvoir la discréditer et encore faire porter le chapeau de l’échec des négociations de paix aux palestiniens .

Le gouvernement Israélien ne veut pas de la paix, ses actes le montrent chaque jour.

Cette gigantesque punition collective est bien la tentative de mettre à mort le processus d'entente nationale des Palestiniens. Cette opération militaire de grande envergure se traduit par des bombardements sur Gaza avec de nombreux blessés dont des enfants, des maisons, des écoles détruites, le bouclage de la Cisjordanie. Elle se traduit par des centaines d’arrestations, la répression envers les civils avec saccages et destructions de biens et de locaux. Elle se traduit par huit assassinats puisqu'on a appris cette après-midi la mort de deux hommes suite à un raid israélien.

C'est au regard du droit international un crime de guerre.

Le parti communiste et ses élue-s dénoncent le silence complice de la communauté internationale .

Comment La France peut-elle rester muette et passive devant de telles agressions criminelles de la part du pouvoir israélien.

Nous exigeons que la France condamne sans équivoques ces attaques illégitimes et demande leur arrêt immédiat.

La France doit apporter son soutien à la demande de saisie du Conseil de sécurité, comme le veulent les Palestiniens. Le Parti communiste a apporté son soutien à cette demande en appuyant la lettre du 24 juin de l'Afps, qui était adressée à monsieur Fabius, par une lettre de notre sénateur Michel Billout.
La France doit agir en Europe pour l’arrêt immédiat des coopérations comme celle signée le 8 Juin dernier avec le programme européen "Horizon 2020", et cela, tant qu’Israël ne respectera pas le droit international. Cette situation qui se surajoute à celle des prisonniers en détention administrative en grève de la faim n'est plus tolérable !
Et la nomination scandaleuse et provocatrice d’Amohai, vice-président de la Quatrième commission de l’Assemblée générale des Nations-unies chargée des questions, entre autre, de la décolonisation est inadmissible !

Pour la première fois, une entité occupante a été élue à la vice-présidence d’une commission chargée des questions de la décolonisation, des réfugiés palestiniens et des droits de l’Homme.

Le Parti communiste français renouvelle son soutien et sa solidarité au peuple palestinien, et prendra toute sa part pour exiger que soit mis un terme aux interventions militaires israéliennes comme dans toutes les batailles et notamment pour la campagne pour la libération de Marwan Barghouthi et de tout les prisonniers palestiniens.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Palestine libre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article