Frida Kahlo, 60 ans déjà

Publié le 7 Juillet 2014

Frida, ma peintre favorite, décédée 10 ans jour pour jour avant ma naissance.

Il existe déjà sur ce blog un article (qui n'est pas de moi) qui résume très bien ce que j'aurais voulu écrire, aussi, pour cet hommage, j'ai décidé de vous faire découvrir un peu plus en détail une de ses œuvres, y ajouter la vidéo que je lui avais dédiée ainsi que celle de la chanson d'Angélique Ionatos découverte grâce à Yves puis un lien pour en savoir plus sur ses œuvres et celles de Diego.

Voilà, c'est parti, suivez-moi si vous le souhaitez......

Frida Kahlo, 60 ans déjà
Cette oeuvre s'appelle La niña tehuacana (Lucha Maria o sol y luna) 1942

Frida redécouvre dans cette oeuvre ses origines mexicaines et indigènes à travers les fondations précolombiennes avec ici à l'arrière-plan de la toile les pyramides de la lune et du soleil du site Tehotihuacan.

C'est ici,selon la légende que les dieux auraient créé ses deux astres.

La pyramide à degrés, symbole du passé national était fort présente dans la vie du couple qu'elle formait avec Diego Rivera, le célèbre peintre muraliste.

Dans leur maison de la Casa azul, en effet, ils avaient aménagé une petite pyramide sur laquelle ils exposaient leurs objets de collection d'art précolombien.

En premier plan, la niña est vêtue d'un costume traditionnel tehuacana, elle est assise sur un rocher.

Dans ses mains, un avion militaire, un jouet de guerre qui rappelle que Frida accordait beaucoup d'importance à l'engagement des femmes en politique .

Dans le ciel, la lune et le soleil , dualité complémentaire du jour et de la nuit se partagent le ciel tout comme le rebozo (châle) de la niña, qui tel le yin et le yang voit s'alterner les triangles noirs en opposition aux triangles blancs.

A y regarder de près avec nos yeux d'aujourd'hui, ce rebozo ressemble étrangement à un keffieh.

Je dédie donc cet article aux enfants qui meurent chaque jour en Palestine pour que ce pays retrouve enfin sa liberté.

Je pense que Frida serait d'accord avec moi.

vidéo signée caro

la magnifique chanson d'Angélique Ionatos (merci Yves)

Rédigé par caroleone

Publié dans #Arts et culture, #Mexique, #ABYA YALA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
j'ai beaucoup regretté de n'avoir pu voir l'expo à Paris ni sa maison à Mexico.
C
Bonsoir Monique,

Moi aussi, j'ai laissé passer la fin de l'expo et je n'ai pas trouvé quelqu'un pour m'accompagner. Mais, on peut se contenter des images, des récits, des chansons, c'est une façon de s'approprier aussi les choses.
Amitiés

caro