Chronique de Gaza

Publié le 10 Juillet 2014

Chronique de Gaza

Chronique de Gaza

22h00 Mercredi 9 juillet Khan Younes ...

C'est l'heure du BLACK out ...plus d'électricité , plus d'Internet , retour à la préhistoire ...

Etrange sensation d'être sur une autre planète ou dans les profonds abysses de l'océan ou on ne voit rien , n'entend rien et ou personne ne peu savoir ce qui se passe , ou plutôt personne ne veut savoir ce qui se passe...

Sensation d'isolement extrême et certitude d'avoir été abandonné par le monde, seul face à la mort , seul face à Israël ....

J’ai besoin d'Internet pour informer le monde de la réalité , même si le monde ne se soucie pas de nous , qui ne tente rien n'a rien ... je prépare donc mon sac pour partir en quête de lumière ...

Tout le monde essaie de me dissuader , mais je ne peux me résoudre à être réduit au silence par la barbarie sioniste, donc 10 minutes avant le black-out je fais ma prière de isha et je pars, ce qui doit m'arriver m'arrivera car les musulmans sont soumis à la volonté d'Allah et l'heure de la mort de chacun est déjà écrite auprés de lui , on ne peut fuir son destin...alors incha Allah ...c'est parti..c'est mektoub....

Dans l’obscurité totale, je me dirige une fois de plus vers l'avenue de la mort , l'avenue Salahoudin, pas une voiture, pas un chat, on dirait que même eux sont au courant du danger de vivre à Gaza ...

Après dix minutes interminables à guetter le ciel et la lumière des phares d'un tacot, j'en repère un qui se dirige vers moi, sans lumière et à toute vitesse, le véhicule freine brusquement et les occupants me crient de monter rapidement sans même me demander où je vais, Bismillah, je saute sur le siège passager où un occupant est déjà assis , 4 devant, 4 derrière ...

Sur le siège arrière une femme qui vient de perdre ses deux fils en un jour nous raconte son histoire et sa voix se mêle à celle du journaliste qui à la radio fait en temps réel le décompte des morts à la manière d'un commentateur sportif...banal à Gaza ...

Depuis une dizaine de jours le pilonnage de la bande de Gaza est constant, mais dire que l’offensive israélienne est à son paroxysme est une erreur, car l'entité sioniste ne connait aucune limite dans les méthodes d'extermination de populations innocentes ....

Chaque jours nous sommes surpris de voir l'intensité augmenter proportionnellement au nombre de mort ...

Ici la terre tremble, les murs tremblent, les cœurs tremblent...

Tout le monde marche en regardant le ciel comme si ils pouvaient voir la mort venir, bien que les missiles soient plus rapides que le vent et que nul ne sache pour qui sera le prochain ....

Le mot liberté est absent du lexique palestinien, un proverbe Gazaoui dit qu'il est plus facile de monter au ciel que de sortir d'ici, car ici c'est Gaza, et c'est encore une erreur de qualifier Gaza de plus grande prison à ciel ouvert, car ici même le ciel est fermé par les drones et les F16, à Gaza on ne vit pas , on survit en trompant la mort à chaque seconde, à Gaza la vie ne tient qu'au caprice d'un pilote de drone qui, en sécurité derrière un pupitre de pilotage à Tel Aviv , peut décider en sirotant tranquillement un Coca Cola d'appuyer sur le bouton qui déclenchera la mise à feu d'un missile de dernière technologie, un missile fourni par les nations occidentales, qui supprimera en un éclair de barbarie des familles entières ...

Tellement habitué a voir les gens mourir, à chaque missile qui tombe sur la ville , les Palestiniens haussent les épaules en disant , PAIX A LEUR ÂME, Celui-ci n’était pas pour nous....

L'armée la plus lâche du monde vient de lancer un missile sur un groupe de jeunes qui étaient assis devant leur maison à 250 mètres de nous, ici prendre l'air aprés une dure journée de jeûne est passible de mort ....

Il me faudrait plusieurs livres pour vous raconter tout ce que nous avons vu la nuit dernière, je n’ai pas les mots, l'énergie électrique et la connexion internet pour le faire ...

Les jours et les nuits s'entremêlent et nous n'avons pas dormi depuis 72 heures ...

Tout mon respect au peuple de Palestine qui subit tant d'injustice, et tout mon admiration à l'équipe palestinienne de UMMA SOÛL à Gaza qui, avec un courage déconcertant, m'accompagne jour et nuit dans ma mission.

Étant persuadé qu’un homme ne fait pas ce qui lui est agréable, mais ce qui est nécessaaire , et que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue sans un but...

Je réaffirme ma détermination à éveiller la UMMA et à porter secours à tous ses enfants qui ne demandent qu’à vivre en paix entourés de l'amour de leurs parents ...

Plus de temps pour exprimer mes pensées , la nuit vient de tomber sur Gaza et il faut faire la lumière sur la barbarie des sionistes,

DONC BISMILLAH...

ON SORT....

AU NOM DE L'HUMANITÉ , AGISSEZ

Namir Abou Qays

GAZA STRIP

source : femmes contre le blocus de Gaza sur FB

Rédigé par caroleone

Publié dans #Palestine libre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article