Bibliothèque indigène : Les ashaninka

Publié le 5 Juillet 2014

Une occasion pour moi de mettre ce peuple en avant grâce au reportage photo de l'ONG Survival dont voici une image choisie.

Par la suite, les liens vers les articles du blog qui concernent le peuple.

Des enfants asháninka du Brésil jouent au football avec un ballon en caoutchouc naturel.  Le ballon de football des enfants asháninka est fabriqué avec du latex récolté sur des arbres à caoutchouc.  Pendant le boom du caoutchouc qui a débuté à la fin du XIXe siècle, les Asháninka du Pérou ont été contraints de travailler comme des esclaves sous la domination de compagnies européennes.  L’exploitation du caoutchouc a profondément marqué l’histoire de la région et a eu des conséquences dramatiques sur les populations indigènes. On estime que près de 80% de la population asháninka a été décimée suite à des maladies, à l’épuisement et aux massacres.  ‘Lorsque l’Occident a épousé l’automobile, il a écrit ses lettres d’amour avec du sang indien’ a déclaré Stephen Corry de Survival International.  © Mike Goldwater

Des enfants asháninka du Brésil jouent au football avec un ballon en caoutchouc naturel. Le ballon de football des enfants asháninka est fabriqué avec du latex récolté sur des arbres à caoutchouc. Pendant le boom du caoutchouc qui a débuté à la fin du XIXe siècle, les Asháninka du Pérou ont été contraints de travailler comme des esclaves sous la domination de compagnies européennes. L’exploitation du caoutchouc a profondément marqué l’histoire de la région et a eu des conséquences dramatiques sur les populations indigènes. On estime que près de 80% de la population asháninka a été décimée suite à des maladies, à l’épuisement et aux massacres. ‘Lorsque l’Occident a épousé l’automobile, il a écrit ses lettres d’amour avec du sang indien’ a déclaré Stephen Corry de Survival International. © Mike Goldwater

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article