Tulle se souvient

Publié le 9 Juin 2014

Tulle se souvient

Cette photographie est sous licence d'usage CC BY-NC-SA 2.0

*****

N’efface pas de ta mémoire
ceux qui payèrent de leur vie la liberté.
Ils avaient le sens du devoir
et la volonté intacte du pays libéré du joug
quitte à y laisser leur peau
accrochée au licol de la honte nazie.

N’efface pas de ta mémoire
les 99 suppliciés de Tulle.
Leur mort indigne, leur sacrifice
signa de son sang rouge coquelicot
la fin de la barbarie.

S’il est un seul nom qui tombe dans l’oubli
c’est l’Humanité entière qui signe son trépas.
Si un jour le devoir de mémoire se perd
c’est l’Humanité entière qui sombre dans les limbes d’un avenir sans nom.

N’efface pas de ta mémoire les 149 déportés
ceux qui ne revinrent pas des camps de la mort
et ceux qui a jamais vécurent avec la terreur rivée au cœur
et le chagrin immense des camarades perdus.

Tulle se souvient de ses morts pour la patrie.
Tulle nous dit : Plus jamais ça !
Et dans un sourire crispé
nos anciens nous prient de bien vouloir éviter
que la barbarie installe à nouveau ses maux sur les terres libérées.

Carole Radureau (09/06/2014)

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Devoir de mémoire

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article