Tissons la toile du Grand Mystère

Publié le 23 Juin 2014

Tissons la toile du Grand Mystère

Tissons la toile du Grand Mystère

afin que plus jamais ne désespère

le prisonnier lié à son sort

comme la chaîne lie sa cheville

au sombre cachot de l’erreur.

Tissons la toile aventurière

qui fil à fil solidement

fixe à jamais les instants présents

et vit pour qu’ils deviennent prospères.

Je tisse de mon côté de toile libre

les mots de la poésie magicienne.

Elle est forte et sait que sa fibre

est aussi solide que l'ombilic qui à l'amour s'entraîne.

Tisse, Léonard du côté de tes barreaux

la même toile que la mienne.

Unissons nos efforts comme l’aigle qui fixe au loin

la proie pour l’ombre, l’ombre dans la prairie,

s'élance et d’un seul coup gagne de quoi

satisfaire son petit.

Wakan tanka un jour a prédit

la fin des amérindiens, les plaines en ruine,

les lendemains tristes et sans fins

et les tipis de l’avenir alors disparurent.

Mais le sang rouge vif des lakotas,

la fumée solidaire du calumet

dessinent bien haut dans les cieux les messages de l’espérance

et les couleurs d’une nation revivifiée.

Tissons la toile du Grand Mystère.

Remplaçons les barreaux d’acier

par des fils de soie éphémère,

croisons nos doigts et crions fort :

Leonard notre frère, enfin libre !

Assieds-toi vite près de nous

autour du feu de camp de la fraternité.

Tissons la toile du Grand Mystère

Mitakuye oyasin, que la paix t'accompagne, qu’elle marche en notre cœur aussi droit que dans ton esprit

Carole Radureau (19/06/2014)

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

Notre travail reste inachevé tant que des êtres humains ont faim ou sont martyrisés, qu’on oblige des personnes à mourir à la guerre, que des innocents se morfondent en prison, et qu’on persécute encore des hommes et des femmes pour leurs croyances.

Léonard Peltier

****

Ceci devrait être le CV de tous les militants, leur profession de foi, en tout cas c’est la mienne, et quand je perds pied, je songe toujours à ces mots dictés par un prisonnier politique.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #prisonniers politiques, #Leonard Peltier

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Bonsoir Caro<br /> <br /> Il parait que le fil que tissent les araignées est cent fois plus solide que l'acier, fusse-t-il celui d'un barreau ...<br /> Comme dirait Léonard, la Terre-Mère aura raison des ...<br /> <br /> En voyant tes références musicales, je t'en joint une posée par Valérie sur mon blog, ce n'est pas violent, quoique, mais c'est surtout de la colère.<br /> <br /> http://www.jukebox.fr/rage-against-the-machine/clip,freedom,3kpuv.html<br /> <br /> Freedom (Liberté)<br /> <br /> <br /> Solo, I'm a soloist on a solo list<br /> Seul, je suis un soliste sur une liste de solitaire<br /> All live, never on a floppy disk<br /> Tout en direct, jamais sur une disquette<br /> Inka, inka, bottle of ink<br /> Encre de, encre de, bouteille d'encre<br /> Paintings of rebellion<br /> Des tableaux de rébellion<br /> Drawn up by the thoughts I think<br /> Dessinés par les pensées qui me traversent<br /> <br /> <br /> Yeah !<br /> Ouai !<br /> Come on !<br /> Allez !<br /> The militant poet in once again, check it<br /> Le poête militant revient en forçe, retiens ça<br /> <br /> <br /> It's set up like a deck of cards<br /> C'est comme un jeu de cartes<br /> They're sending us to early graves<br /> Ils nous envoient trop tôt à la tombe<br /> For all the diamonds<br /> Pour tous les carreaux<br /> They'll use a pair of clubs to beat the spades<br /> Ils utiliseront une paire de trèfles pour battre les piques<br /> With poetry I paint the pictures that hit<br /> Avec la poésie je peins les images qui frappent<br /> More like the murals that fit<br /> Plus fort que les fresques taguées qui vont bien<br /> Don't turn away<br /> Ne te détourne pas<br /> Get in front of it<br /> Mets-toi devant<br /> <br /> <br /> Brotha, did ya forget ya name ?<br /> Mon pote, est-ce que tu as oublié ton nom ?<br /> Did ya lose it on the wall<br /> Est-ce que tu l'as perdu sur le mur<br /> Playin' tic-tac-toe ?<br /> En jouant au morpion<br /> <br /> <br /> Yo, check the diagonal<br /> Yo regarde la diagonale<br /> Three brothers gone<br /> Trois potes morts<br /> Come on<br /> Allez<br /> Doesn't that make it three in a row ?<br /> Ca fait pas trois à la suite ?<br /> <br /> <br /> Spoken quietly : Anger is a gift<br /> Dit tout bas : La colère est un don<br /> <br /> <br /> Come on !<br /> Allez !<br /> Uggh !<br /> Uggh !<br /> <br /> <br /> (Guitar solo)<br /> (Solo de guitarre)<br /> <br /> <br /> Brotha, did ya forget ya name ?<br /> Mon pote, est-ce que tu as oublié ton nom ?<br /> Did ya lose it on the wall<br /> Est-ce que tu l'as perdu sur le mur<br /> Playin' tic-tac-toe ?<br /> En jouant au morpion<br /> <br /> <br /> Yo, check the diagonal<br /> Yo regarde la diagonale<br /> Three million gone<br /> Trois millions de morts<br /> Come on<br /> Allez<br /> 'Cause they're counting backwards to zero<br /> Car tu sais qu'ils comptent à rebours jusqu'à zéro<br /> <br /> <br /> Environment<br /> L'environnement<br /> The environment exceeding on the level<br /> L'environnement dépassant le niveau<br /> Of our unconciousness<br /> De notre inconscience<br /> For example<br /> Par exemple<br /> What does the billboard say<br /> Que dit le panneau<br /> Come and play, come and play<br /> Viens, viens jouer<br /> Forget about the movement<br /> Oublie le mouvement<br /> <br /> <br /> Spoken quietly : Anger is a gift<br /> Dit tout bas : La colère est un don<br /> <br /> <br /> Yeeeaaahhhh !<br /> Ouuaaaaiiiii !<br /> Uggh !<br /> Uggh !<br /> Awww, bring that shit in !<br /> Putain fout cette merde en l'air !<br /> Uggh !<br /> Uggh !<br /> Hey !<br /> Hey !<br /> <br /> <br /> Freedom... yea...<br /> Liberté... ouai...<br /> Freedom... yea right...<br /> Liberté... ouai c'est ça...<br /> Freedom... yeeeaaahhh !<br /> Liberté... ouuaaaii !<br /> Freedom !<br /> Liberté !<br /> Yea !<br /> Ouai !<br /> Freedom !<br /> Liberté !<br /> Yea right !<br /> Ouai c'est ça !<br /> Freedom !<br /> Liberté !<br /> Yea !<br /> Ouai !<br /> Freedom !<br /> Liberté !<br /> Yea !<br /> Ouai !<br /> Right !<br /> C'est ça !<br /> <br /> <br /> --------------------------------------------------------------------------------<br /> <br /> <br /> Carreaux<br /> <br /> <br /> Jeu de mots sur diamonds(carreaux) : argent.<br /> <br /> <br /> Trèfles<br /> <br /> <br /> Jeu de mots sur clubs(trèfles) : matraques.<br /> <br /> <br /> Piques<br /> <br /> <br /> Jeu de mots sur spades(piques) : les noirs en argot.<br /> <br /> <br /> Panneau<br /> <br /> <br /> Panneaux publicitaires : Egalement, des panneaux portant les inscriptions blanc ou noir ètaient disposées à l'entrée de chaque lieu public dans les années 1920.<br /> <br /> <br /> Bises aux plumes d'aigle<br /> <br /> Serge
C
Bonjour Serge,<br /> <br /> Merci pour cette chanson et ses paroles.....ça décoiffe quand même pas mal !!<br /> J'ai vu il y a peu que Rage against the machine était un groupe aux textes engagés.<br /> <br /> Je ne sais pas si les barreaux s'ouvriront un jour pour notre malheureux compagnon, <br /> Comment se satisfaire de tout cela ?<br /> Par moment on ne trouve même plus d'indignation ni de colère, juste de l'écoeurement et c'est alors qu'il faut réagir encore et encore.<br /> <br /> Bisous solidaires de l'aigle des prisonniers qui àatoujours du pain sur la planche<br /> <br /> caro