Nouvelle sortie fascisante de Le Pen

Publié le 21 Mai 2014

Il y en a qui votent pour ça ?

Quand on met les mains sur un bulletin de vote FN on met les mains dans la merde, la fange, le purin, la peste , le choléra et d'autres joyeusetés !!

Bienvenue en enfer....avec le clan le pen, l'entrée est gratuite, on peut toucher 20.000 sans passer par la case départ si par malheur on a la couleur choisie !!

 

Caroleone

 

 

 

 

Scandale
Fabrice Savel
Mercredi, 21 Mai, 2014
Nouvelle sortie fascisante du président d'honneur du FN et candidat aux Européennes, Le Pen père, qui espère la réduction de la population mondiale par la propagation du virus Ebola, le plus foudroyant au monde. Le vrai visage du FN qui fait craquer le vernis de la prétendue "dédiabolisation".

Il était en pleine discussion avec le maire FN de Cogolin (Var) Marc-Etienne Lansade et entouré de plusieurs personnes dont deux journalistes de l'AFP. Le Front National organisait ce cocktail de presse, juste avant un grand meeting tenu à l’occasion de la campagne des Européennes à Marseille. Evoquant l'"explosion démographique dans le monde", le "risque de submersion" de la France par l'immigration et "le remplacement de la population qui est en cours" à cause notamment de la "faible natalité du continent européen", Jean-Marie Le Pen, candidat aux européennes dans la circonscription Sud-Est, a affirmé qu'il allait faire un discours "très grave".

"Il n'est jamais trop tard", lui lance Marc-Etienne Lansade, le maire de Cogolin. "Il n'est jamais trop tard, mais il est bien trop tard quand même", lui répond Jean-Marie Le Pen, avant d'ajouter : "Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois".

Puis lors de son discours devant les militants, il en a rajouté une couche islamophobe. "Ce phénomène d'immigration massive est aggravé chez nous par un fait religieux : une grande partie de ces immigrés sont des musulmans, une religion qui a une vocation conquérante, d'autant plus conquérante qu'elle se sent forte et qu'ils se sentent nombreux. Elle va jusqu'à conquérir jusque dans nos propres rangs --pas au FN mais en France-- de nombreux et nouveaux fidèles".

Les Le Pen une clique d'extrême droite : "virus Ebola pour régler l'immigration", "invasions migratoires", "remplacement des populations"

— SOS Racisme (@SOS_Racisme) 21 Mai 2014

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Chroniques du fascisme ordinaire

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article