L'université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand en danger

Publié le 2 Mai 2014

Communiqué de l'Union des Étudiants Communistes de Clermont-Ferrand
 
 
 

Jeudi dernier, le président de l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand a annoncé un vaste plan d’austérité de 5 millions d’euros qui conduirait à la suppression d’une cinquantaine de postes de contractuels BIATSS, au non-renouvellement des deux tiers des CDD des enseignants-chercheurs, à une baisse des budgets de l’ordre de 15 à 20 % de chacun des services de l’université et au gel du plan de renouvellement du matériel pédagogique. 
Cette inquiétante annonce nous fait craindre une très probable hausse des frais d’inscription ainsi que de multiples suppressions de filières. 

Ce plan d’austérité s’inscrit dans un contexte national de crise du monde universitaire. Un grand nombre d’universités françaises ont déjà mis en œuvre des plans du même type avec toujours la même logique libérale de baisse des dépenses et de privatisation de l’enseignement supérieur. Certaines facultés ont même mis en place un système de sélection à l’entrée par tirage au sort. Alors que la précarité étudiante ne cesse de grandir, les étudiants voient leurs lieux d’études s’effondrer, détruisant ainsi toute perspective d’avenir pour la jeunesse. 
Cette austérité ne tombe pas du ciel. Elle s’inscrit dans la logique des réformes libérales de Sarkozy et de Hollande qui désengagent l’État et donnent toujours moins de moyens à l’Université. Tout comme les syndicats d’enseignants, l’Union des Étudiants Communistes refuse que les étudiants soient les victimes des saignées orchestrées par le gouvernement. 

Face à cette menace sur l’université, l’Union des Étudiants Communistes s’engage à lutter pour de nouveaux droits pour les étudiants. Au contraire de ce que met en place le gouvernement, nous souhaitons réaffirmer notre vision de l’Université fondée sur un service public fort, gratuit et accessible à tous. Nous affirmons aussi que nous lutterons contre ce plan d’austérité dans notre faculté aux côtés des étudiants, des enseignants et des personnels. 

Plus question de galérer, des moyens pour étudier !
 
 

Rédigé par caroleone

Publié dans #La voix des camarades

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article