Paris: Soirée de solidarité pour les anarchistes et les adhérent-e-s de la Sexta - 16 avril

Publié le 15 Avril 2014

Paris: Soirée de solidarité pour les anarchistes et les adhérent-e-s de la Sexta - 16 avril

Dans le cadre de la Semaine internationale de solidarité avec les
prisonnier-e- s politiques 2014, nous vous invitons à la Soirée de
solidarité pour les anarchistes et les adhérent-e-s de la Sexta zapatiste
emprisonné-e-s au Mexique.

En solidarité avec les compagnon-ne-s incarcéré-e-s au Mexique venez
nombreux et nombreuses le mercredi 16 avril à 19h dans les locaux de la
CNT, 33 rue des Vignoles, Paris 20e (métro Avron ou Buzenval).

Au programme : Projection d'une vidéo sur la situation du compagnon
anarchiste Jorge Mario González García et d'une vidéo sur notre compagnon
de la Sexta Álvaro Sebastián Ramírez « Luchar por la dignidad »,présentée
par le collectif Kamara-D.A. Repas Solidaire : Tacos végétariens- Boissons
-Musique avec « Bato Loko & la Revolu-SoN ».

Soirée organisée par Les Trois Passants (Libérons-Les !) avec le soutien
du Secrétariat international de la CNT et du Comité de solidarité avec les
peuples du Chiapas en lutte (CSPCL).

Plus d'infos : http://liberonsles.wordpress.com/

Infos sur la Semaine de solidarité avec les prisonnier-e-s politiques (10
au 19 avril 2014) sur http://prisonniers-politiques.samizdat.net

Solidarité avec les prisonnier-e- s de la Sexta

La Sixième (Sexta) Déclaration Zapatiste est une proposition politique
lancée par l’EZLN (Armée Zapatiste de Libération Nationale) à la société
civile au Mexique et ailleurs sur la planète. Dans cette déclaration, les
zapatistes concluent à la nécessité d’élargir le mouvement à d’autres
secteurs de la société et de mettre en oeuvre une nouvelle forme de
rencontre et de solidarité des luttes, dans une logique anticapitaliste.
Il s’agit d’une proposition organisationnelle qui se confronte aux
campagnes électorales et à toute logique électorale. Finalement, la
Sixième Déclaration propose une façon inédite de faire la politique, « en
bas à gauche ». Des milliers de personnes, de groupes et de collectifs au
Mexique et dans le monde ont adhéré à cette initiative. Cependant, la
réponse de l’État mexicain à ces luttes a toujours été la répression et la
prison. Dès lors, plusieurs campagnes nationales et internationales ont
été lancées pour la libération des compagnons et compagnes adhérents à la
Sexta. À ce jour cinq prisonnier-e-s de la Sexta sont encore en prison.

Solidarité avec les anarchistes incarcéré-e-s à Mexico.

Tandis que les médias de l’État et les médias commerciaux mènent un
véritable lynchage médiatique contre les manifestants « violents » et les
« anarchistes-casseurs », depuis 2012 le gouvernement fédéral d’Enrique
Peña Nieto et celui de la ville de Mexico ont déclenché une véritable
persécution contre les mouvements sociaux, en particulier contre les
mouvements anarchistes. À ce jour sept compagnon-e-s anarchistes ou liés
au mouvement anarchiste se trouvent incarcéré-e-s pour avoir participé à
des manifestations, piquets de protestation, actions, etc. Certains ont
été condamnés à plus de cinq ans de prison ferme, comme Jorge Mario
González García.

Pour tous et toutes nous exigeons la liberté !!!
Ici en bas, quand la rage inonde notre cœur, nous ne nous fatiguons
pas,nous ne nous rendons pas !
À bas les murs de toutes les prisons !

source : CSPCL

Rédigé par caroleone

Publié dans #prisonniers politiques, #Le chiapas en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article