Brésil : Les stades de la coupe du monde 2. Rio, Saõ Paulo, Porto Alegre et Curitiba

Publié le 29 Avril 2014

Les stades de Rio de Janeiro, São Paulo, Porto Alegre et Curitiba

Ces villes sont situées dans les Etats qui sont aujourd’hui le théâtre des conflits fonciers les plus acharnés. Les communautés indigènes du sud du Brésil – les Guarani Mbyá, les Guarani Ñandeva, les Kaingang, les Xokleng et les Xetá, ayant été spoliés de la plus grande partie de leur territoire pendant la période coloniale, vivent sur des parcelles extrêmement réduites.

Tribu menacée: les Xetá ont été quasiment décimés dans les années 1950, lorsqu’ils ont été dépossédés de leurs terres. En 1999, il ne restait plus que huit survivants, trois hommes et cinq femmes, tous parents.

Les Guarani ont été spoliés de leurs terres ancestrales par les propriétaires de ranchs et les cultivateurs de canne à sucre qui ont rasé leurs forêts. Les Indiens n’ont plus d’autre endroit où vivre que le bas côté de la route.
© Paul Borhaug/Survival

Rédigé par caroleone

Publié dans #indigènes et indiens, #Brésil

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article