Accord d'appareil pour les élections européennes- Quelques réflexions -

Publié le 13 Avril 2014

Dans les commentaires au sujet de la marche contre l'austérité du 12 avril on lit ceci :

Tu parles des compromis qui sont faits dans les appareils. A ce sujet j'ai fait le voyage à Paris avec 3 jeunes entrain de re-dynamiser les JC de Corrèze. J'avoue que ça m'a donné un coup de jeune et une certaine confiance en l'avenir. Je te ferai parvenir dans les jours qui viennent une déclaration qu'ils ont mise au point et rendue publique (dans l’Écho et la Montagne) sur leur ressenti face à "l'accord pour les européennes entre PCF et FG". Ils ont présenté ce texte au cours de la réunion de section jeudi dernier, tous les camarades qui sont intervenus ont considéré qu'ils risquaient de mettre en péril l'existence même du Front de Gauche ! J'ai été le seul à les soutenir et à leur apporter mon entière solidarité. Lors du voyage retour, ils ont pu en débattre un peu avec le secrétaire fédéral qui leur a confié avoir voté contre cet accord lors du CN et qu'à quelques tournures près risquant d'être mal utilisées par les journalistes, il était d'accord avec eux sur l'idée de fond ... Je trouve ça encourageant et ça montre que les choses bougent quoiqu'on en dise.

Serge des bois

***

Je pense comme toi qu'il convient de faire confiance à notre jeunesse qui est bien maltraitée y compris dans les appareils car leur vision des choses est neuve et avant-gardiste. Ils ont un œil sur le futur qui est frais et dénué encore de toute malice devant tous les compromis que sont amenés à faire les politiques pour garder leurs places et ça c'est contraire à nos idéaux.
Je diffuse ton commentaire et le texte que tu m'as envoyé en article, pour bien faire comprendre que tout le monde n'est pas dupe dans les objectifs portés par le parti de gauche et son mentor et que ce qui se trame au bout du compte c'est bien la disparition de notre parti.
Merci encore pour ton té
moignage

Caroleone

Le MJC Corrèze.

Suite à la trahison hier soir du Parti de Gauche, qui a forcé la main au Parti Communiste afin d'avoir plus de têtes de listes que lui aux Élections Européennes, l'avenir du Front de Gauche est plus que jamais compromis.

D'ores et déjà, l'ensemble des secrétaires départementaux du Grand Centre, la circonscription sacrifiée, ont écrit une motion en défaveur de l'attribution de cette circonscription au Parti de Gauche, PG qui ne compte guère plus de 3000 adhérents, contre plus de 120 000 au PCF, dont 10000 élus: cela a été confirmé lors des élections municipales, où les maires communistes se maintiennent car jouissant d'un excellent bilan, et ce, malgré la conjoncture défavorable à la gauche dans le pays.

La candidate portée par les communistes, déjà venue en campagne notamment en Corrèze soutenir les candidat(es) aux municipales à Brive La Gaillarde, et à Tulle, Anne Sabourin, jeune militante de 30 ans et membre du Bureau du Parti de la Gauche Européenne, semble beaucoup plus crédible, que celle qui serait à priori et sous réserve proposée par le PG, la Lyonnaise Corinne Morel-Darleux, conseillère régionale de la Région Rhône-Alpes, région rattachée à la circonscription européenne du grand sud-est.

Ainsi, non seulement le parti de Mélenchon éjecte une candidate issue du terroir de notre Centre français, mais en plus il impose une candidate....parachutée et qui est élue dans une région membre d'une autre circonscription européenne.

Les communistes ne sauraient tolérer plus longtemps un tel affront de la part d'un soi-disant partenaire, qui n'a cessé de les insulter et de les calomnier durant la précédente campagne des municipales, et qui désormais menace avec la complicité des médias, de provoquer l'implosion et la fin du front de gauche, laissant ainsi des millions de gens dans le désespoir.

Nous comprenons la position de notre excellent secrétaire national, Pierre Laurent, également président du Parti de la Gauche Européenne, dont le Parti de Gauche s'était retiré en novembre, provoquant l'incompréhension des forces politiques de gauche antilibérale en Europe, sous le micro-prétexte qu'il était en désaccord avec le choix des communistes parisiens de faire une liste de rassemblement de la gauche aux municipales à Paris. Pierre Laurent, donc vise ainsi à promouvoir la défense et la sauvegarde du front de gauche, et à travers elle la défense des travailleurs français et européens.

Nous comprenons donc sa démarche, et nous la respectons.

Néanmoins, il n'est pas acceptable que le Parti de Gauche écarte des candidat(es) communistes, que par des ruses de petits politiciens, il parvienne à imposer ses candidats, et qu'il provoque ainsi l'invisibilité des communistes et la mise d'un si grand parti sous leur coupe médiatico-politique.

Nous appelons solennellement, l'ensemble des membres du Conseil National du Parti Communiste Français, à rejeter en bloc et d'une seule voix cet accord: il ne s'agit en aucun cas de rejeter l'action légitime de nos représentants nationaux, mais au contraire de refuser la prédation du Parti de Gauche envers le Parti Communiste Français, qui priverait ce dernier d'une représentation légitime au sein des listes de candidat(e)s à ces élections envers tous les électeurs de sensibilité communiste qui ne se retrouvent pas dans la candidature d'une lyonnaise, parachutée pour incarner leurs valeurs et les représenter à Bruxelles.

La fédération départementale du Mouvement des Jeunes Communistes en France de la Corrèze.

Note personnelle

Pour en faire l'expérience au quotidien, je crois qu'en fait ce texte des JC a le mérite d'être trop clair et incisif : il appelle un chat un chat et c'est toujours ce que l'on nous reproche quand on le fait. On est considérés comme des gens trop extrêmes !!

On voit alors à force de compromis et de titillage pour adoucir le fond des mots où en est réduits !!

Caroleone

Rédigé par caroleone

Publié dans #La voix des camarades

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
En effet, ces jeunes communistes s'expriment avec leur mots à eux et leur exubérance est sans calcul. Ils méritent bien qu'on les entende et même qu'on les écoute car pour eux l'Europe est une réalité concrète, son existence ne peut être remise en cause mais, par contre, son contenu, oui. Ils sont bien conscients que pour y parvenir, l'unité de toutes les forces de progrès est indispensable, tant au niveau français qu'au niveau européen. C'est pourquoi, ils supportent d'autant moins les pratiques politicardes de certains visant à empêcher une véritable union sur des bases claires et des objectifs partagés.
C
Ça me rappelle quand je me suis retrouvée au 1er congrès du parti au début de mon adhésion et comme j'ai vite fait de tomber de mon arbre comme un fruit qui avait mûri trop vite. Même si je n'étais pas jeune quand j'ai décidé de m'engager avec le PCF, mes idées l'étaient tout autant que celles des jeunes cocos et d'ailleurs c'est pour eux que j'avais envie que les choses changent...et puis toujours la même chanson avec les apparatchiks et à un moment l'air devient nasillard et on à plus envie de l'entendre.<br /> J'espère que l'on arrivera à faire bouger tout ça, pour les jeunes, les militants et puis les autres qui se cherchent et qui sont dans une grande errance au sein de cette Europe qui ne leur ouvre pas les bras.<br /> <br /> Bises et merci de tes visites<br /> <br /> caro
L
Pou rle débat par rapport aux européennes, je prends le tout pour mon blog de demain.<br /> Je t'ai aussi piqué le reportage photo de Diablo pour aujourd'hui.<br /> Amitiés<br /> Roger
C
Merci Roger et bonne fin de week-end<br /> <br /> Amitiés de caro