Le petit Ferrat illustré : Je ne chante pas pour passer le temps

Publié le 29 Mars 2014

Le petit Ferrat illustré : Je ne chante pas pour passer le temps

image

Il se peut que je vous déplaise
En peignant la réalité
Mais si j'en prends trop à mon aise
Je n'ai pas à m'en excuser
Le monde ouvert à ma fenêtre
Que je referme ou non l'auvent
S'il continue de m'apparaître
Com
ment puis-je faire autrement

Je ne chante pas pour passer le temps
Le petit Ferrat illustré : Je ne chante pas pour passer le temps

image

Le monde ouvert à ma fenêtre
Comme l'eau claire le torrent
Comme au ventre l'enfant à naître
Et neige la fleur au printemps
Le monde ouvert à ma fenêtre
Avec sa dulie ses horreurs
Avec ses armes et ses reîtres
Avec son bruit et sa fureur

Je ne chante pas pour passer le temps
Le petit Ferrat illustré : Je ne chante pas pour passer le temps
Jean Ferrat (1965 Barclay)

​source paroles

Rédigé par caroleone

Publié dans #Le petit Ferrat illustré

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
L'une de mes chansons préférées.. celle qui donne des frissons... celle au sens profond ;; Merci Caro et bon week-end. Bisous
C
Bonjour Fanfan,<br /> <br /> C'est une belle chanson c'est vrai, elle passe un joli message universel.<br /> Merci de ta visite et bon week end (le soleil est revenu, tu as vu)<br /> <br /> bises<br /> <br /> caro
D
Bonjour Caro<br /> Que j'aime cette chanson.... que j'ai souvent chanté! Tes illustrations sont toujours bien choisies. En voyant Maïakovski j'ai le souvenir quand j'étais jeune , son visage me fascinait, je l'ai beaucoup dessiné... mais où sont ils ces dessins? le temps au final a passé!<br /> Bises<br /> Dany
C
Bonjour Dany,<br /> <br /> C'est une chanson qui n'a pas pris une ride (bravo la crème antirides de la poésie), je l'aime vraiment beaucoup.<br /> Je te comprends au sujet de Maïakovski !! Quel physique, quel visage expressif et torturé (d'ailleurs c'est l'opposé de Federico question visage, l'un d'acier, l'autre de rose, même s'ils ont l'un et l'autre un destin tragique) Si je l'avais connu étant jeune quand je dessinais, je crois qu'il m'aurait aussi inspirée mais ça ne fait pas si longtemps que ça qu'il a rejoint mes compagnons de route (à la suite de Pablo car c'est lui qui m'en a fait découvrir la majorité)<br /> Mes dessins, mes arbres généalogiques, mes écrits, je jetais tout par complexe dès que c'était fait. Je crois bien qu'avant que je ne décide d'assumer ma poésie et mon blog, les seules choses que j'ai produites et non détruites sont mes gamins (je blague, heureusement que je suis fière de moi pour ces créations-là !!)<br /> <br /> Bises et bonne journée<br /> <br /> caro
L
Une belle chanson de circonstance que je reposte. Pour tous ceux qui luttent vraiment et pas pour passer le temps.
C
Bonjour Roger,<br /> <br /> C'est bien vrai qu'elle est de circonstance et on peut faire confiance à Ferrat avec le parcours qui est le sien pour ne pas pratiquer le militantisme d'appareil et la langue de bois.<br /> Un peu de fraîcheur et de pureté dans ce monde corrompu, ça fait du bien.<br /> Toutes mes amitiés Roger<br /> <br /> caro