Entrez dans la poésie d'opale

Publié le 28 Novembre 2013

Poussez la porte tout doucement

Entrez dans la poésie d'opale

Elle vous attend tranquillement

Dans la lueur d'une lune au tranchant de sépale

Assis sur une larme d'écume

Tristement échouée

Les coquillages nacrés de leurs paroles de mer

Vous raconteront les naufrages

Les secousses d'une grande marmite qui bout

Sans cesse de son pouvoir iodé

Sur un lit de feuilles défraîchies

Humant les fibres de la forêt dans sa petite tenue

La poésie vous emmènera par la pointe de ses cheveux

Tout au fond de la terre-mère obscure

Un monde de senteurs, de saveurs

De profondes énergies telluriques

Aux mystérieuses langueurs peu souvent décrites

Coulant dans la prose du poète

Qui de l'écriture facile à celle qui se fait porte-plume de la terre

A choisi la plus harmonieuse et la plus offrante

Celle qui unit l'homme à la matière

La modèle de ses mains

Marie les maux de l'un pour magnifier les mots de l'une

Et qui, dans chacun d'eux

Y mets la terre entière

Pour que vous y plongiez avec lui

Refaire un monde plus beau

Poussez la porte franchement

Entrez dans notre poésie d'opale.

Carole Radureau (28/11/2013)

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

image

Entrez dans la poésie d'opale

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article