A la découverte des simples : le chia

Publié le 15 Juillet 2011

27. Le chia

 

 

Nom latin : Salvia hispanica

 

 

 

 

planche-chia.jpg

 

Famille : labiacées

 

Autre nom : CHIA, du nahualtl « chiapan » (dans la rivière du chia) et qui a donné son nom à l’état mexicain du Chiapas.

 

Origine : Mexique

 

La culture a été abandonnée après l’invasion espagnole puis réintroduite au cours des années 1990 principalement pour sa richesse en oméga 3.

 

 

 

Codex1-chia.JPG

                                                                     Chia, codex florentin

 

 

 

 

 

Dans l’histoire

 

C’était un aliment consommé par les aztèques et les mayas qui consommaient les graines grillées, grossièrement moulues pour former le traditionnel pinole.

Le chia arrivait à la troisième position des aliments les plus consommés après le maïs et les haricots.

Cette Plante servait également d’offrande et de plante médicinale.

 

Les indiens Chumash (sud de la Californie) consommaient également des graines de chia pour améliorer leurs performances physiques.

 

 

Composition des graines

 

 

Les graines sont petites (comme les graines de sésame), de couleur brune plus on moins foncé, mais elles peuvent également être blanches ou grises

 

Elles forment un mucilage au contact de l’eau et peuvent absorber 14 fois leur poids en eau.

 

-          Oméga 3 de type végétal (15 à 17%)

-          Fibres

-          Calcium

-          Fer

-          Vitamines C, B

-          Protéines

-          Acide folique

-          Antioxydant

 

Ne contient pas de gluten comme les graines de lin.

 

 

chia.jpg

 

 

 

 

Propriétés

 

Elles sont encore soumises aux recherches et beaucoup de choses erronées circulent sur cette plante. Il faut savoir que bien souvent, ce qui est donné à voir sur certains sites est une analyse en rapport avec les principes actifs des plantes mais ce sont des analyses en général qui ne correspondent pas toujours aux données de la plante même( par exemple, pour une plante riche en oméga 3 : on vous dictera les bienfaits de tous les omégas 3), C’est le défaut d’internet, il faut savoir s’y retrouver et lorsque la plante possède peu de sources, c’est bien sûr ces dernières qu’il faut les prendre avec vigilance.

Je ne me « mouillerais « donc pas en vous les relatant, j’ai pesé le pour et le contre et voici ce que j’ai trouvé :

 

Etudes sur le diabète de type 2 :

 

En 2007, des chercheurs ont découvert que des patients atteints de diabète de type 2, consommant 37 grammes de chia ( 6 cuillérées à soupe) quotidiennement voyaient baisser leur taux de protéine C réactive ( marqueur d’inflammation) de 32 % ainsi qu’un amélioration du taux de glycémie ( diabetes care)

 

C’est une source de fibres solubles et insolubles qui favorise donc le transit intestinal.

 

Sa richesse en oméga 3 la fait entrer dans les nouvelles plantes alimentaires alors qu’elle a toujours été en usage au Mexique et au Guatemala.

 

 

chia_thistle_landscape_1892.jpg

 

 

 

Actuellement, on produit de l’huile de chia dans notre pays par la méthode de la première pression à froid. Mais, comme l’explique Gil Doron, principal distributeur de cette huile au Mexique, on consomme aussi les graines sous forme de farine. “Après extraction de l’huile, nous broyons les résidus des graines pour produire de la farine qui contient plus de 26 % de protéines, est très riche en antioxydants, en aminoacides, en vitamines, en minéraux, en fibres, et ne contient pas de gluten. Cette farine peut servir à faire du pain, des tortillas, des biscuits et autresSi l’on fait tremper une cuillerée de chia dans sept cuillerées d’eau, les graines deviennent gélatineuses et se transforment en fibre soluble ou mucilage, qui crée une barrière physique entre les hydrates de carbone et les enzymes digestives qui les décomposent, de sorte qu’elle est excellente pour les diabétiques.”

 

 

Chia-Nov09--06-.JPG

 


AGUA DE CHIA

Ingrédients


2 litres d’eau, 6 citrons verts, 1 tasse de graines de chia, 1 tasse de sucre


Préparation


Verser le sucre dans l’eau, ­ajouter le jus des citrons et les graines de chia, que l’on aura fait préalablement tremper dans de l’eau jusqu’à ce qu’elles gonflent et deviennent gélatineuses.

Recette extraite du livre La tradicional cocina mexicana (éd. Panorama, Mexico, 1998)

 

 

Comment se consomment t-elles ?

 

La manière la plus simple est de moudre les graines et de les ajouter aux céréales, salades, yaourts et boissons à base de fruits.

A farine peut servir à faire des galettes et des biscuits, sinon, on peut la consommer comme le riz et la semoule.

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Les fruits de la pachamama, #A la découverte des simples

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article