A la découverte des simples : la passiflore

Publié le 9 Juin 2011

23. La passiflore

 

 

Passiflora_incarnata.jpg

 

 

 

Nom latin : passiflora incarnata L.

 

Nom français : fleur de la passion

 

Famille : passifloracées

 

Origine : Brésil, Pérou, Mexique, Bahamas, Sud des Etats-Unis pour l’espèce officinale

Peut être acclimatée au-delà du bassin méditerranéen.

 

 

 

250px-OQ_Passion_flower.jpg

 

 

 

 

Description

 

Plante grimpante qui peut mesurer  jusqu’à 5 mètres

 

Tige : ligneuse, grisâtre, creuse

 

Feuilles : alternes, longuement pétiolées, divisées en 3 lobes aigus, finement dentées

 

Vrilles : insérées à l’aisselle des feuilles, fines et lisses

 

Fleur : couronne d’appendices pétaloïdes filamenteux portés sur un androgynophore, 5 étamines à anthères orangées et un ovaire uniloculaire à 3 carpelles surmonté d’un style à 3 branches stigmatiques élargies

 

Fruit : une baie oblongue-ovoïde, jaune verdâtre, de 5 cm de long, comestible.

 

Des explorateurs espagnols découvrirent lapassiflore et en apprirent l’usage au contact des Aztèques. Les Amérindiens du sud de l’Amérique du Nord l'utilisaient déjà abondamment, tant en cuisine que pour traiter certains maux. Les fruits, ovoïdes, charnus et de couleur orange à maturité, sont rafraîchissants et riches en vitamine C.

Au XVIIe siècle, les Espagnols ont introduit la plante en Europe où elle fut rapidement adoptée et intégrée à la pharmacopée mondiale. La passiflore entre dans la composition de préparations médicamenteusesqu’on trouve encore aujourd’hui dans plusieurs pays européens.

 

 

passifloraincarnata.JPG

 

 

Sa composition

 

Partie aérienne

 

-          Alcaloïdes inhibiteurs MAO A et B : harmane, harmaline, harmine

-          Alcaloïdes  indoliques: harmanol, harmol

-          Apigénine, maltol, niacine, stigmaterol ( sédatifs)

-          Oses

-          Acides aminés

-          Phytostérols

-          Ombelliférone

-          Acides-phénols

-          Scopolétol

-          Coumarines

-           Flavonoïdes

-          Glucides

 

passiflore.jpg

 

 

 

Propriétés médicinales :

 

-          Traitement des états neurotoniques

-          Troubles de l’éréthisme cardiaque

-          Troubles du sommeil (calmant, sédatif, contre la nervosité, atténuation de l’angoisse)

 

 

Elle peut être utilisée pour soigner ces maux en compagnie du houblon, de la valériane, de la camomille, de la mélisse et du millepertuis.

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Les fruits de la pachamama, #A la découverte des simples

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article