La roquette

Publié le 20 Mai 2011

Son nom latin : ERUCA SATIVA

 

Sa famille : brassicacées  (crucifères)

 

 

eruca_sativa.jpg

 

 

 

 

Le nom roquette vient de l’italien «  rochetta »

 

A Nice on l’appelle riquette

 

Plante annuelle aux feuilles étroites, aux bords dentelés comme les feuilles de pissenlit, à la saveur de noisette moutardée consommée en salade.

C’est une bonne plante mellifère.

 

Origine : bassin méditerranéen mais se trouve dans le monde entier.

Cultivée en Inde pour ses graines qui donnent une huile qui sert en cuisine mais également à la fabrication de savons, lubrifiants, huiles de massages et produits industriels.

 

Au jardin, c’est la plante amie des courgettes concombres, poivrons et tomates.

 

 

 

 

 eruca-20sativa-20fleur-copie-1.jpg

 

 

La sulfureuse roquette aux réputations aphrodisiaques

 

 

 

cupidon.jpg

 

 

Sa saveur piquante qui réchauffe le corps et l’esprit égale sa réputation due certainement à ses composés soufrés sensés irriguer le cerveau.

 

Lisons les paroles des experts de l’époque :

 

On la retrouve dans les électuaires érotiques grâce aux vertus aphrodisiaques que lui confèrent Ovide, Martial, Columelle et Dioscoride.

 

Selon PLINE, il faut l’associer à la laitue qui tempérera son ardeur : «  la roquette brave les froids ; d’une nature opposée à celle de la laitue, elle est aphrodisiaque ».

 

Selon l’herboriste anglais John Gerard : « Qui prend la graine de roquette avant de recevoir le fouet en sera si bien endurci qu’il n’aura mal aucun à endurer sa peine ».

 

OVIDE encore lui  la nomme : herbe lubrique ( herba salax). Dans ces » remèdes à l’amour » il recommande :

« Abstenez-vous sagement de la roquette stimulante et de tout ce qui nous porte aux plaisirs de l’amour ».

 

Posée sur les reins, la roquette était connue pour "amouvoir le désir de luxure". Ses semences réduites en poudre, et mélangée à du vin et du miel constituaient un breuvage souverain pour accroître les capacités sexuelles. 

 

Hildegarde  de Bingen (pionnière de la phytothérapie)  la déclare : « excitante aux jeux de l’amour « et bien sûr l’interdisait à ses nonettes !!

 

 

Tisane coquine

 

-1 cuillère à soupe de roquette

-1 tasse d’eau

Laissez la roquette infuser 10 minutes, filtrez et buvez après les repas, en tant que tisane digestive et stimulante.

 

Comme cette dernière stimule les fonctions digestives elle ne peut qu’améliorer le terrain amoureux, ce seront donc les seules vertus aphrodisiaques que je lui reconnaitrait pour ma part.

 

 

 roquettefe.gif

 

Sa composition :

 

-          Flavonoïdes (quercétine)

-          - caroténoïdes (luténine, béta-carotène)

-          Glucosinolates

-          Vitamines K, B9, C, E

-          Potassium, sodium, phosphore, magnésium, fer, zinc , sélénium

 

 

Ses propriétés :

 

 

Antioxydant, légèrement diurétique, stimulant de la digestion, tonique général

 

 

Son utilisation en cuisine qui convenons-en est plus populaire !!

 

 

 

 

 

imagesCAA55Z2J.jpg

 

Elle se mange surtout en salade, il faut choisir les bouquets de petites feuilles fraîches, tendres, étroites, bien vertes sans tâches.

 

Elle aime être accompagnée par d’autres salades comme laitue, chicorée, mâche, jeunes épinards

Mais aussi tomates, fenouil et morceaux d’oranges

 

Heureux mariages :

 

-          Petites pâtes (fusilli), tomates cerises, parmesan, pignons, olives

 

-          Truite fumée, haricots rouges, cœur d’artichaut

 

-          Salade de pomme de terre

 

-          Pesto

 

-          Pâtes au prosciutto

 

-          Avec le bresaola

 

-          Sandwiches et pizzas

 

-          Soupes, omelettes

 

 

 

 

 

imagesCAE1C0CO.jpg

                                                                                 pizza bresaola

 

 

 

Un filet d’huile d’olive vierge et du vinaigre de framboise assaisonnera le tout heureusement !!

A savoir que graines et fleurs se consomment également .

 

Le mesclun provençal

 

La roquette en est l’élément de base, elle est accompagnée par le pourpier sauvage, le plantain corne de cerf, la batavia, le chicon rouge. Une poignée de raisins secs, quelques noix et des figues sèches coupées en petits dés vous entraîneront direct en Provence !!

Rédigé par caroleone

Publié dans #Les fruits de la pachamama

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article