A la découverte des simples, la sarriette

Publié le 13 Novembre 2009

11. La sarriette







Noms latin :   satureja montana ( sarriette vivace)
                          satureja hortensis L. ( sarriette annuelle)

Famille : lamiacées

Ses autres appellations : pèbre d'ai ( en provençal "poivre d'âne"), poivrette ( valais suisse), herbe de st Julien, poivrée, savourée.

La sarriette fait partie des 5 herbes de Provence avec le thym, le romarin, la marjolaine et l'origan.
C'est une condimentaire à la saveur aromatique et piquante. C'est aussi une excellente plante mellifère.

Abeilles-17

Parties récoltées : feuilles, sommités fleuries, tige feuillée


Période de récolte : juin à septembre


Ses principes actifs :

- huile essentielle contenant :
- du cervacrol
- du cymol
- des tanins
- du mucilage
- de la résine

Son action :

- stimulant, antifatigue, tonique
- digestif ( ballonnements, flatulances), carminatif, stomachique
- antiseptique, antiputride
- vermifuge

 excla-07 L'huile essentielle de sarriette est dermocaustique et donc déconseillée aux femmes enceintes et qui allaitent ainsi qu'aux enfants de moins de 8 ans.

L'infusion est fortifiante et efficace contre les maladies gynécologiques.

Un peu d'histoire :

PLine l'ancien : la recommandait comme étant une bonne médecine.
A Rome: elle était utilisée pour parfumer sauces et vinaigres
                   les romains l'ont propagée dans toute l'Europe

Virgile et Martial : pensaient qu'elle était aphrodisiaque
En Egypte ancienne : ils l'utilisaient dans tous les philtres d'amour
Le marquis de Sade : au XVIIIe siècle servait des confiseries à base de sarriette au cours de réceptions pour reconstituer les orgies romaines ( selon M. Bilimoff dans enquête sur les
plantes magiques)


Son utilisation en cuisine :


Elle relève les plats de légumineuses (pois chiche,lentilles, haricots) dont elle permet une meilleure digestion. Elle accompagne également les viandes, gibiers, pâtés et aromatise les vinaigres.


 

Liqueur digestive:


- 1 grosse poignée de sarriette
- 1 litre de cognac
- 1 cuillère à soupe de graines de carvi
- 200 grammes de miel ( ou sucre brut de canne)
- 250 ml d'eau

Faire macérer la sarriette et le carvi dans le cognac 2 mois. Filtrer et verser le sirop dans l'eau, faire chauffer le mélange. Arrêter la source de chaleur et laisser refroidir avant d'ajouter le miel. Laisser refroidir avant d'ajouter le cognac. Consommer après quelques jours de repos....avec modération.

 

Une recette bien- être :

 


Lotion purifiante peaux grasses ou acnéiques



Jeter 1 poignée de feuilles et felurs de sarriette fraîches dans 250 ml d'eau de source bouillante. Laisser infuser 20 minutes, filtrer et appliquer 2 fois par jour. Se conserve une semaine au réfrigérateur.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Les fruits de la pachamama, #A la découverte des simples

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article